Rouge, Blanc, Bon … c’est le vin chaud de Noël !


 

Cet article participe au rendez-vous « Souvenirs d’un Noël enchanteur » organisé par le blog « Mon Grand-Est ».

 

Dans quelques jours, les enfants se régaleront de leur petit chocolat quotidien, annonçant le grand jour de Noël tant attendu.

C’est l’avent !

 

Noël avent

 

Cette période annuelle n’est pas seulement celle des enfants. La magie de Noël touche toutes les générations, et nous, adultes, n’en perdons pas une miette.

Les jours raccourcissent encore et toujours. La nuit fait place aux décorations lumineuses, et à toute l’ambiance que cela procure.

 

Le moment est venu de se régaler de cette magie, et bien sûr… du traditionnel vin chaud !

 

Nous sommes nombreux à aimer les moments de convivialité autour de cette boisson douce et agréable.

Un bon vin chaud ne réchauffe pas seulement nos mains, mais aussi nos cœurs et nos esprits.

On l’aime seul. On l’aime accompagné.

C’est LA boisson de Noël.

 

tasse vin chaud

 

Mais au fait, de quoi est-il fait ?

La base la plus basiquement basique du vin chaud est composée de quatre éléments principaux : le vin, les épices, les agrumes, et le sucre.

Les recettes varient d’une personne à l’autre, d’un lieux à l’autre, mais la base, elle, ne change pas.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il nous arrive d’en rencontrer des -comment dire- infectes.

 

Ne vous arrêtez pas à ces mauvaises expériences. Il existe toutes les qualités, alors il serait dommage de ne pas en profiter.

Plus bas, je vous donnerai d’ailleurs quelques trucs pour réussir un bon vin chaud Sourire.

 

 

 

Le vin chaud à Noël, j’en ai fait une tradition.

Toute l’année, je verre vin chauddéguste des vins divers et variés. Mais toujours, pendant les quelques jours de l’avent, je déguste mon petit vin chaud.

Les autres pratiquants me comprendrons, il est toujours agréable de se promener dans un marché de Noël, un verre de vin chaud à la main Clignement d'œil.

 

En parlant de marché de Noël, celui dont la réputation dépasse les bornes de sa région, c’est bien sûr celui de Strasbourg, en Alsace.

Vous connaissez tous le vin chaud fait à base de vin rouge. Mais connaissez vous celui à base de vin blanc ?

En Alsace, la production de vin blanc domine LARGEMENT celle des rouges, avec près de 95% de la production totale. Il est donc plus que normal pour la région de déguster beaucoup de vins blancs chauds, alors qu’ils sont bien plus rares ailleurs.

 

vin chaud marché de noël

 

En France, on aime les traditions, et celle-ci ne manque pas d’être protégée en Alsace.

Certains revendiquent même le vin blanc chaud comme étant à l’origine de la tradition.

Après tout, l’Alsace (et plus particulièrement Strasbourg) reste la capitale française de Noël Sourire.

 

 

Bien entendu, je vous parle ici de la tradition du vin chaud dans le contexte de Noël.

Mais il ne faut pas oublier que les vins épicés (hors Noël) existent depuis des lustres. Les Romains en dégustaient déjà beaucoup, et bien d’autres peuples ensuite.

 

Pour ma part, j’aime faire perdurer la tradition !

 

Faire un bon vin chaud

 

Je ne sais pas vous, mais tout ça me met l’eau à la bouche.

Je vais donc vous proposer UNE recette de vin chaud (et non LA recette du vin chaud).

Libre à vous ensuite de l’adapter selon vos goûts Sourire.

 

recette vin chaud

 

Recette d’un bon vin chaud (rouge)

 

Nous partons ici sur le dosage pour 1 bouteille de vin de taille standard, soit 75cL.

Avec cette quantité, vous ravirez environ 4 personnes.

 

INGREDIENTS :

  • 1 bouteille de vin (75cL)
  • 100g de sucre de canne
  • 2 badianes (anis étoilé)
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 gousse de vanille
  • 2 clous de girofle
  • 1 orange :
    • le jus de l’orange pressée
    • quelques zestes

 

REALISATION :

  1. Dans une casserole, faites chauffer le vin et le sucre.
  2. Quand le mélange est chaud, y ajouter tous les autres ingrédients.
  3. Porter le tout à ébullition pendant 4-5 minutes (ébullition douce ; le vin doit frémir et non bouillonner).
  4. Laissez reposer, filtrez.
  5. Dégustez !

 

Vous voyez, se régaler à Noël, c’est pas sorcier.

A vos marmites !

 

marmite vin chaud

 

Recette d’un bon vin chaud (blanc)

 

Deux lignes me suffiront pour cette partie.

 

Pour le vin blanc chaud, réaliser strictement la même recette que pour le vin rouge chaud, à une exception près : divisez toutes les quantités par 2, pour la même quantité de vin (75cL).

 

Les astuces de la réussite

 

Comme promis, il est temps pour moi de vous donner quelques astuces pour réaliser un bon vin chaud, vous même.

 

Si vous avez été déçu une première foi, le fait maison est pour vous le remède miracle pour vous réconcilier avec ce petit plaisir.

Si par malheur vous êtes encore déçu, je vous conseille de vous rabattre sur un bon vieux chocolat chaud

 

1- La bonne gamme de vin

 

Le vin chaud est composée de quatre éléments, mais surtout, il est composé de vin.

C’est la base, le support de tout le reste. Alors, négliger la qualité du vin serait une grave erreur.

 

Le but n’est pas d’utiliser un Grand Cru Classé, ce serait bien dommage, cher, et un peu “gâchis”.

Non, le but est surtout de ne pas utiliser une piquette.

Car ne vous méprenez pas, les épices et les agrumes ne sauveront pas votre vin chaud si vous négligez le vin de base. Vous le condamnez, et les caches misère n’y feront rien…

 

Optez donc pour un vin “moyen de gamme”, ni premier prix, ni onéreux.

Ce sera parfait.

 

vin chaud

 

2- Le bon type de vin

 

Toujours pour parler du vin, ingrédient de base.

En plus de bien choisir la gamme/qualité du vin, il vous faut aussi choisir le bon type.

 

Pour les vins rouges, faites la guerre aux tanins trop forts, ils seraient très désagréables dans le vin chaud.

Pour les vins blancs, évitez les cépages trop aromatiques comme le Gewürztraminer (sauf peut-être le Riesling qui s’y prête bien).

Dans tous les cas, privilégiez les vins jeunes, fruités, et légers.

 

Les vins d’Alsace sont, sans surprise, tout à fait adaptés (pour la plupart), mais aussi certains vins de Loire, et bien d’autres encore.

 

Pour plus de noms d’appellations, vous pouvez télécharger gratuitement mon “tableau des accords”, dans lequel je vous liste pas mal d’appellations possibles, par type de vin.

Dans mon tableau, privilégiez les types suivants :

  • Rouges légers et fruités
  • Blancs légers et vifs
  • Blancs souples et fruités

-> Cliquez ici pour télécharger le tableau gratuitement.

 

3- La chauffe et l’infusion

 

Vous avez pu constater à quel point la recette est simple à réaliser.

Alors n’hésitez pas à la rendre encore meilleure en respectant ceci :

 

  • Comme indiqué plus haut, ne faite pas bouillonner le vin, mais seulement frémir.
  • Théoriquement, le vin chaud est prêt à être consommé dès la fin des 4-5 minutes d’ébullition. Si vous êtes pressés, contentez vous-en.
    Sinon, faite votre préparation à l’avance, puis laisser infuser tous les ingrédient, en remuant de temps en temps.
    Plus vous le ferez longtemps (jusqu’à 24h), plus le vin chaud sera imprégné de ces arômes !
    Bien sûr, réchauffez avant de servir.

 

4- L’équilibre

 

Tout comme un bon vin est un vin équilibré, le vin chaud doit l’être aussi.

 

Le vin, dans ces différents types, s’équilibre autour de ses saveurs. Le vin chaud, lui, s’équilibre autour de ses ingrédients.

Surtout, n’hésitez pas à adapter la recette à votre goût, à tester des choses.

Mais faites-le toujours sans excès, sans quoi vous tueriez l’ensemble.

 

recette vind chaud 2

 

Un excès de sucre ou de cannelle, par exemple, rendrait le vin chaud très écœurant (même avec un bon vin).

Respectez donc un certain équilibre et vous vous régalerez. Après, c’est à vous de jouer !

 

Indiquez-moi en commentaire vos habitudes autour du vin chaud, ou votre recette, pourquoi pas ! Sourire

 


12 pensées sur “Rouge, Blanc, Bon … c’est le vin chaud de Noël !

  • 27 novembre 2016 à 18 h 49 min
    Permalink

    Merci Benjamin pour ces recettes de vin chaud ! C’est excellent, je vais pouvoir faire mon propre vin chaud et épater mes collègues ! … et encore merci d’avoir participé à ce rendez-vous inter-blogueurs. 🙂

    Répondre
    • 27 novembre 2016 à 18 h 56 min
      Permalink

      Merci à toi de l’avoir organisé Pierre. Excellent choix de thème !
      Il ne me reste plus qu’à te souhaiter une bonne marmite de vin chaud 😉

      Répondre
  • 28 novembre 2016 à 11 h 12 min
    Permalink

    Merci pour cette recette ! J’en ai l’eau à la bouche !

    Répondre
    • 28 novembre 2016 à 13 h 12 min
      Permalink

      Avec plaisir Caro. Bonne dégustation !
      PS : j’adore voyager 😉

      Répondre
  • 28 novembre 2016 à 19 h 27 min
    Permalink

    Bonjour Benjamin,

    Je découvre avec plaisir ton blog sur un univers qui m’est assez méconnu… mais je promets de revenir régulièrement pour me cultiver 😉

    Excellent la recette du vin chaud. C’est vrai qu’un marché de Noël sans vin chaud ce serait dommage. J’ai souvenir d’en avoir bu en Bavière avec une amie il y a quelques années au marché de Noël de Nuremberg, c’est festif et agréable au palais surtout que je suis plutôt bec sucré… vin liquoreux style vendange tardive ou Monbazillac.

    Je souhaite un beau succès à ton blog et lève mon verre à ta santé 😉

    Amicalement
    JisséBro

    Répondre
    • 29 novembre 2016 à 8 h 49 min
      Permalink

      Bonjour Jissébro,

      Merci beaucoup pour ton commentaire, et content que mon blog te donne envie d’en apprendre sur le sujet :).

      Ah oui Nuremberg doit avoir son lot de magie aussi j’imagine, il faudrait que je le découvre un jour. Tu as raison, si ton palais aime les vins sucrés, le vin chaud de Noël ne peut que te convenir.
      Je trinque donc avec toi, à Noël et à nos succès ! 😉

      Répondre
  • 28 novembre 2016 à 22 h 41 min
    Permalink

    Bonsoir Benjamin, Merci pour cette recette ! Un bon vin chaud maison, j’en rêvait … Et quoi de mieux pour accompagner tous mes petits gâteaux de Noel !

    Répondre
    • 29 novembre 2016 à 8 h 53 min
      Permalink

      Bonsoir Valérie,

      Oui j’y pensait justement ! Tes petits gâteaux de Noël m’ont vraiment donné envie de les déguster, avec mon vin chaud à côté. Du coup, c’est déjà prévu au menu de ce samedi avec ma famille :).
      J’ai hâte de goûter cet accord de Noël !

      Répondre
  • 29 novembre 2016 à 11 h 26 min
    Permalink

    AAAAH ça me fait bien envie cette petite recette de vin chaud ! Je la teste dès que possible ! Merci pour ce partage et les multiples précisions que tu donnes pour réussir l’infusion et la dégustation.
    Il ne manque plus que le petit morceau de piano en fond sonore et le plaisir est à son comble !

    Répondre
    • 29 novembre 2016 à 14 h 26 min
      Permalink

      C’est sûr, musique (surtout piano) indispensable !
      Merci à toi pour ton commentaire Marie-Cécile.
      Au plaisir d’un prochain repas 🙂

      Répondre
  • 1 décembre 2016 à 7 h 26 min
    Permalink

    Article très intéressant ! Je suis alsacien et je n’ai encore jamais eu l’occasion de faire mon propre vin chaud ! Mais grâce à ton article, je vais me lancer ce défi !! Et pour toi le meilleur vin chaud, c’est le rouge ou le blanc ? Bonne continuation à toi =)

    Répondre
    • 1 décembre 2016 à 14 h 52 min
      Permalink

      Merci Arnaud. C’est l’occasion d’essayer ! Pour ma part j’ai un faible pour le vin rouge chaud, un peut moins acide. Certainement une question d’habitude aussi ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *