Région viticole de la semaine – Savoie – [Défi 27/52]

  • 2
    Partages

Me voici arrivé à la vingt-septième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

En route pour la Savoie, de petit vignoble qui offrent des vins intéressants et d’inspirations diverses.

Partons à sa découverte dès maintenant, ensemble Sourire !

Le vin typique de la Savoie

Mon choix de vin pour représenter la Savoie

C’est un vin Blanc qui représente fièrement la région de cette semaine. Il est issu de l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) Roussette de Savoie, faisant partie des appellations phares de la région. Parfait donc pour la représenter.

Bienvenue à Cuvée réservée, Adrien Vacher – Roussette de Savoie, 2014.

Cuvée réservée, Adrien Vacher - Roussette de Savoie, 2014_1Cuvée réservée, Adrien Vacher - Roussette de Savoie, 2014_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son millésime est de 2014, il est donc consommé jeune, comme recommandé par le producteur (dans les 3 ans).
Il s’agit d’un mono-cépage à 100% de Roussette.

Mon descriptif

C’est un vin frais et agréable, en apéritif ou accompagné. Voici le descriptif que j’en ai fait à l’aide de ma fiche de dégustation :

Robe jaune vert claire. Le nez subtil dévoile des arômes d’abricot, de citron confit, et de pamplemousse, sur des notes florales. En bouche, l’attaque est nette et perlante. On retrouve les arômes du nez, avec du bonbon, de l’amande, de la coriandre, et du minéral. Ce vin a une texture onctueuse et de la vivacité. La finale est bonne.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

Fiche dégustation Cuvée réservée, Adrien Vacher - Roussette de Savoie, 2014

Le descriptif des pros

Après avoir objectivement fait ma description de ce Roussette de Savoie, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

En voici un :

[Traduit de l’Anglais] Le cépage Rousette, autrement connu comme Altesse, est intéressant. Modéré sur le nez mais vif sur le palais, demi-sec avec les notes de groseille à maquereau et miel. Bonne longueur. Très rafraîchissant et agréable..

La Savoie et ses caractéristiques

Le terroir

Terroir_thumb1_thumb_thumb

Le paysage montagneux de cette région entraine une grande diversité grâce aux nombreux méso-climats que produisent les reliefs. Le sol n’est pas planté de vignes de façon continue. On peut observer une alternance entre les vignobles, les pâturages, et les champs de céréales diverses.

Malgré les variations, le climat en Savoie est résolument continental. Les hivers y sont très rudes, et la neige s’y invite presque systématiquement. Quant à l’été, il peut apporter de la chaleur, mais souvent accompagnée d’une forte humidité. Le mois le plus clément étant peut-être celui de septembre, qui allie un bon ensoleillement à de la douceur, et peu de pluies. Ces conditions climatiques sont modérées par les lacs présents.

Les vignerons doivent régulièrement faire face à des contraintes comme les gelées printanières, ou les pluies de grêle dévastatrices.

Les sols sont argilo-calcaires et riches en minéraux.

Le fonctionnement

Techniques-viticoles-vinicoles_thumb[2]

La particularité de la Savoie vient de ses producteurs, qui pour la plupart sont multitâches. La polyculture est très développée chez les petits vignerons, ce qui leur permet de vivre du vin tout aussi bien que du reste.

Il est rare que les vignerons vinifient individuellement leurs récoltes. Le plus souvent, ils ont le choix entre fournir leur récolte à des négociants locaux qui assurent cette étape, ou faire partie d’une coopérative. Certaines caves sont modernes, d’autres beaucoup moins, et les fûts de chêne sont parfois utilisés, même si ce n’est pas la tendance.

Seule une faible quantité du vin produit quitte la Savoie, car la plus grande partie reste sur place pour une consommation régionale. Le stock n’est pas difficile à écouler, grâce au tourisme très présent en hiver (ski) et en été (plein air), qui amène des consommateurs.

Les cépages

Cpage_thumb1_thumb_thumb

Les cépages principalement utilisés en Savoie sont les suivants :

Blancs : Jacquère, Molette, Roussette, Chasselas, Chardonnay.

Rouges : Mondeuse, Pinot Noir, Gamay Noir.

Les zones et leurs types de vins

Zone-viticole-Roussette-de-Savoie-Savoie

Cliquez ici pour voir la carte des vignobles

La Savoie est un petit vignoble qui compte malgré tout quelques appellations. En voici quelques unes à retenir :

Bugey :
On peut presque le considérer à part car positionné de l’autre côté du Rhône par rapport aux autres appellations. Sa classification n’est pas en AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) mais d’un rang inférieur en AOVDQS (Appellation d’Origine Vin Délimité de Qualité Supérieure). Il comporte malgré tout quelques crus.
Sa culture est inspirée des différentes zones viticoles qui l’entourent, la Bourgogne, le Jura, et la Savoie bien entendu. Toutes les couleurs y sont produites, en vins tranquilles ou effervescents. Ils ont généralement de la matière, avec une belle présence tannique et acide.

Crépy :
Cette appellation de la Haute-Savoie fait partie des plus anciennes (1948). Elle utilise le seul cépage Chasselas qui donne des vins blancs secs et aériens, aux notes salines et de fruits secs.

Seyssel :
Le Seyssel produit exclusivement des vins blancs, et en particulier des effervescents à base de Molette, souvent assemblée avec de la Roussette. Ils sont produits selon la méthode traditionnelle, pour un résultat donnant une grande acidité et des arômes légers.
Cette appellation est la plus ancienne de la région (1942).

Autres :
L’appellation globale Vin de Savoie regroupe 17 crus au total. Les vins produits sont de nature variée, tout comme leur qualité selon le producteur. L’appellation Pétillant de Savoie, comme son nom l’indique, désigne les vins pétillants produits en Savoie, mais moins concentrés en bulles qu’à Seyssel. On peut aussi nommer la Roussette de Seysel ou Roussette de Savoie (notre vin), qui désigne le vin blanc tranquille qui y est produit à base de…Roussette.

De manière générale, les vins blancs de Savoie ont une très forte acidité et accompagnent très bien les fondues Savoyardes. D’autres plus onctueux (cépage Bergeron), sont plus adaptés aux poissons. Les rouges peuvent facilement vieillir sans excès. Leur caractère rappelle le côté sauvage de la montagne, avec des notes de baies, d’humus, et d’épices.

En conclusion

Cette vingt-septième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

La Savoie est souvent comparée à la Suisse de par sa proximité, mais aussi pour ses méthodes de production qui en sont très proches, plus encore que des méthodes françaises. Cette région viticole produit des vins intéressants et très adaptés à l’accompagnement de mets bien choisis. Une bonne fondue Savoyarde et son vin de Savoie feront toujours plaisir aux amateurs !

Merci à vous d’avoir lu cet article et de cliquer sur “j’aime” s’il vous a plu Sourire !

  • 2
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *