Région viticole de la semaine – Rioja (Espagne) – [Défi 14/52]

  • 9
    Partages

 
Me voici arrivé à la quatorzième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde).

 

Cette semaine sera consacrée à la découverte de la région viticole de l’Espagne, pays capable de produire toutes sortes de vins pour satisfaire tous les goûts.

Partons à sa découverte, ensemble Sourire !

 

Un vin typique d’Espagne

Mon choix de vin pour représenter l’Espagne

 

C’est un vin rouge qui représentera fièrement la région d’aujourd’hui. Il est issu de l’appellation de Rioja, l’une des plus réputées du pays pour les vins rouges.

Parfait donc pour représenter ce lieu et sa typicité.

 

Bienvenue a Cune, Reserva, Rioja, 2010.

 

Cune, Reserva, Rioja, 2010Cune, Reserva, Rioja, 2010_1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son millésime est de 2010.

Il s’agit d’un assemblage, avec pour principal cépage le Tempranillio, et du Grenache.
Il a vieilli 1 an minimum en barriques américaines et françaises.

 

Mon descriptif

 

Ce vin est puissant, tout en gardant du fruité et un côté légèrement épicé. Voici le descriptif que j’en ai fait, à l’aide de ma fiche de dégustation.

Robe rubis foncée. Le nez subtil s’ouvre sur les fruits rouges et la rose. L’attaque est nette puis se fond en onctuosité sur des notes de prune, d’herbes sèches et de cannelle. Un léger boisé est présent, accompagné de tanins charpentés. Une bonne finale.

 

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

 

Fiche dégustation Cune, Reserva, Rioja, 2010

 

 

 

Le descriptif des pros

 

Après avoir objectivement fait ma description de ce Rioja, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

 

En voici un :

[Traduit de l’Anglais] Rouge rubis intense, brillant et profond en couleurs. Les arômes sont riches, sur des notes de mûre sauvage, de fruits rouges d’automne avec une touche d’épices balsamiques et chaudes venant du chêne.

 

L’Espagne et ses caractéristiques

Terroir et fonctionnement

 

Terroir_thumb2

 

En Espagne, on rencontre plusieurs types de climats.

Les parties les plus à l’Ouest subissent les effets de l’Atlantique avec un climat océanique, qui offre plus de fraicheur et d’humidité qu’ailleurs.

Du côté des régions centrales et septentrionales le climat est continental, avec des étés chauds et des hivers froids.

Enfin, le climat méditerranéen est également présent, vers les côtes Catalanes.

 

Pour comprendre ce qui fait que le vin espagnol est tel qu’on le connaît, il faut se pencher du côté de la géographie du territoire.

Ce dernier est composé en majeure partie d’un grand plateau qui s’élève en moyenne à 650 m au dessus du niveau de la mer. Entouré de toutes parts par les chaines de montagnes, les conditions y sont idéales pour la vigne, en particulier sur les sols pauvres des vallées montagneuses.

Les trop fortes chaleurs sont adoucies, l’ensoleillement est optimal, et les nuits ne sont pas trop fraîches.

 

Les Espagnols commercialisent des bouteilles aux étiquettes particulières. Souvent, le but est d’offrir le plus de transparence possible au consommateur.

Pour bien choisir votre vin, ne vous contentez pas du recto de l’étiquette qui donne son niveau hiérarchique (appellation), car si cette information reste importante, ce n’est pas la seule !

Jetez un œil du côté de la contre étiquette (ou d’un sceau de papier près du bouchon), pour y voir l’une des trois mentions suivantes, très utiles :

 

  • Crianza :
    VINS ROUGES : a vieilli 2 ans minimum, partiellement en fût de chêne.
    VINS BLANCS ET ROSES : a vieilli 1 an minimum.
  •  

  • Reserva (bons millésimes obligatoirement) :
    VINS ROUGES : a vieilli en fût de chêne puis en bouteille pendant 3 ans minimum.
    VINS BLANCS ET ROSES : a vieilli 2 ans minimum, dont 6 mois minimum en fût de chêne.
  •  

  • Gran Reserva (excellents millésimes obligatoirement) :
    VINS ROUGES : a vieilli 5 ans minimum en fût de chêne et en bouteille.
    VINS BLANCS ET ROSES : a vieilli 4 ans minimum, dont 6 mois minimum en fût de chêne.

 

Les cépages

 

Cpage_thumb1_thumb_thumb4

 

Les cépages principalement utilisés en Espagne sont les suivants :

  • Blancs : Chardonnay, Muscat, Sauvignon Blanc, Albrino, Verdejo, Parellada, Macabeo, Malvisia.
  • Rouges : Carignan, Grenache, Mourvèdre, Cabernet Sauvignon, Tempranillo.

 

Les zones et leurs types de vins

 

Zone viticole Rioja Espagne

Cliquez ici pour voir la carte des vignobles

 

La hiérarchie des vins espagnols se décompose comme ceci, du plus qualitatif au plus basique :

  • Vino de Pago (équivaut aux crus français)
  • Vino de Denomination de Origen Calificada (DOCa, haut niveau de qualité)
  • Vino de Denomination de Origen (DO, équivaut à l’AOC française)
  • Vino de Qualidad con Indication Geographica (vin issu d’un territoire, équivaut à l’IGP européen)
  • Vino de la Tierra (équivaut aux vins de pays français), Vino de Mesa (vins de table basiques)

 

Voyons maintenant les zones viticoles. Ci-dessous, je vous liste les principales, celles à retenir, et leurs caractéristiques :

 

 

  • Rioja :
     
    Historiquement, cette appellation est connue pour ses vins rouges fruités, ronds et soyeux, aux arômes caractéristiques de vanille.
     
    Les blancs (frais et neutres) et rosés sont moins présents, avec 10% et 15% de la production totale, respectivement.
     
    Dans toutes les couleurs, ces vins sont puissants et robustes, même s’il y a des variations d’un vignoble à l’autre.

 

 

  • Navarre :
     
    Les vins y sont d’un style similaires aux Rioja, mais ils sont aussi moins chers.
     
    La diversité est de plus en plus marquée dans cette région, grâce à l’utilisation de nombreux cépages du pays et d’ailleurs.
     
    Le caractère des vins prend de la personnalité, alors qu’autrefois on ne parlait que de leurs rosés secs de soif et pas chers. Une belle évolution.

 

 

  • Ribera del Duero :
     
    Les vins de cette zone sont très recherchés, et donc (vous l’aurez deviné) très chers.
     
    Autrefois, sa réputation venait principalement d’un grand producteur (Vega Sicilia). Aujourd’hui, cette région offre beaucoup plus de diversité. C’est d’ailleurs celle qui progresse le plus rapidement.

 

 

  • Prioja :
     
    Pour rester dans le thème des vins chers et renommés, voici une région spécialisée dans les vins rouges de grande garde, très concentrés et mûrs.
     
    Une alternative intéressante existe avec les vins de Toro, moins complexes et plus corsés, mais aussi moins chers.

 

 

  • Rueda :
     
    Cette zone est située juste à côté de Toro.Elle produit des vins blancs parmi les meilleurs d’Espagne, à partir du cépage Verdejo. Il sont frais, fruités, élégants et acidulés.

 

 

  • Penedès :
     
    Cette appellation est connue pour son Cava, mais c’est aussi la grande zone des mousseux espagnols. Il sont de bonne qualité, vinifiés comme les Champagne, et bon marché.
     
    Les autres vins produits sont rouges ou blancs, ronds et puissants.

 

 

  • Régions du centre et du Sud :
     
    Ces régions, situées sous Madrid, ont également beaucoup de vignes, mais produisent des vins moins intéressants, de consommation courante. Ils sont simples et fruités, dans toutes les couleurs, même si certains issus de La Mancha sont plus complexes.
     
    Il faut bien sûr citer le Xéres, un vin muté sec (pour les meilleurs) ou doux, produits dans la région de Jerez.

 

 

En conclusion

 

Cette quatorzième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

 

L’Espagne fait partie des régions viticoles les plus actives du monde, avec la troisième place de la production mondiale, après l’Italie et la France. Elle est même au premier rang mondial de la surface viticole (1,2 million d’hectares) !

Au delà des chiffres, ce pays offre une très grande diversité. De nombreux styles y sont produits, pour tous les goûts, pour toutes les bourses, et pour les envies de découvertes les plus variées.

La qualité est au rendez-vous, et l’état d’esprit espagnol sur la production de vin est très orienté consommateurs, transparence, et tendances, sans oublier les traditions d’autrefois.

 

Merci de cliquer sur “j’aime” si cet article vous a plu !

 


  • 9
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *