Région viticole de la semaine – Naoussa (Grèce) – [Défi 36/52]

  • 12
    Partages

Me voici arrivé à la trente-sixième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

En route pour la Grèce, l’un des plus vieux pays viticoles du monde. Partons à sa découverte dès maintenant, ensemble Sourire !

Le vin typique de la Grèce

Mon choix de vin pour représenter la Grèce

C’est un vin rouge qui représente fièrement la région de cette semaine. Sa zone de production est justement plus orientée sur cette couleur, parfait donc pour représenter la région et sa typicité.

Bienvenue à Naoussa, Xinomavro, 2013.

Naoussa, Xinomavro, 2013_1

Naoussa, Xinomavro, 2013_2

Son millésime est de 2013, il est donc consommé jeune mais aurait pu vieillir quelques années. Le vin a subi un élevage de 12 mois en fût de chêne, et 6 mois en bouteille.
Il s’agit d’un mono-cépage à 100% de Xinomavro.

Mon descriptif

Ce vin a un très bon équilibre des saveurs, des arômes et une fraîcheur agréable. Voici le descriptif que j’en ai fait à l’aide de ma fiche de dégustation :

Robe rubis limpide. Le nez expressif est franc et subtil à la fois, avec des notes de fruits rouges, de menthe, de rose, et de poivre. Les mêmes arômes se retrouvent en bouche avec du raisin sec, de la coriandre et cannelle, ainsi que de l’amande grillée. Il y a un très bon équilibre des saveurs, sur une matière très onctueuse.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

Fiche dégustation Naoussa, Xinomavro, 2013

Le descriptif des pros

Après avoir objectivement fait ma description de ce Grec, j’ai voulu savoir quelle était celle donnée par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

En voici un :

[Traduit de l’anglais] Fruits rouges onctueux et ronds, arômes de sucre de canne et raisins secs. Sur le palais, fruits mûrs et doux comme la fraises, quelques herbes et épices. Une bonne acidité et des tanins très doux, voire trop doux, donc le vin manque d’une accroche intéressante.

La Grèce et ses caractéristiques

Terroir et fonctionnement

Terroir_thumb1_thumb_thumb

 

A cette latitude, la Grèce devrait supporter des températures particulièrement élevées, heureusement, la proximité de la mer adoucit considérablement le climat. Dans certains cas, les vignobles plantés en altitude jouissent d’encore plus de fraîcheur. D’une façon générale, le climat y est agréable pour la vigne, et l’effet millésime a un effet modéré.

Côté sols, presque toute la Grèce repose sur des roches calcaires, à l’exception de quelques îles qui reposent sur des roches volcaniques. En surface, la diversité est partout, avec toutes sortes de terroirs, ce qui se confirme dans les styles de vin.

L’histoire de la viticulture grecque est originale, tout comme ses vins. A l’époque où elle a vu le jour (vers 1500 ans avant J-C), la vigne est partout, appréciée, idolée. Mais après le départ des Romains, le pays perd peu à peu cette tradition à cause des occupations successives. Ces dernières décennies ont su remettre au goût du jour l’amour du vin et de la vigne grâce à une constante sophistication, de nouvelles pratiques, et une recherche d’originalité (grâce aux cépages indigènes entre autre). Malheureusement la crise actuelle replonge la Grèce dans une situation inconfortable, et la consommation – et donc la production- s’en ressentent.

Le territoire fonctionne de différentes façons, avec des producteurs de toutes tailles, et des revendeurs de toutes sortes. Les petits domaines familiaux produisent leur propre vin en petite quantité, ce qui ne permet pas toujours l’exportation. D’autres producteurs, bien plus grands, vinifient à partir de raisins achetés aux vignerons, quand ils ne possèdent pas leurs propres vignes. Les coopératives font aussi partie du décor pour la commercialisation, ainsi que des négociants.

Le système de hiérarchisation des vins grecs est très similaire à celui de la France, mais la récente uniformisation du classement des vins européens simplifie encore la chose.

Les cépages

Cpage_thumb1_thumb_thumb

Beaucoup de cépages indigènes et traditionnels (environ 300) composent le vignoble grec, et leur utilisation est au goût du jour. L’originalité et le caractère unique de leurs vins leur est souvent dû. D’autres cépages de qualité, bien connus, composent aussi le vignoble.

Voici les plus utilisés :

Blancs : Savatiano, Roditis, Assyrtico, Moschofilero, Robola, VilanaMuscat, Sauvignon, Chardonnay.

Rouges : Xinomavro, Agiorgitiko, Mandilaria, Mavrodaphne, Limnio, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Syrah.

Les zones et leurs types de vins

Zone viticole Naoussa Grèce

Cliquez ici pour voir la carte des vignobles.

Le territoire grec est assez morcelé et comporte beaucoup d’appellations. Pour simplifier la carte, le mieux est de la découper en 4 zones principales, du Nord au Sud :

Nord :
Notre vin provient de cette région spécialiste des vins rouges. Son cépage, le Xinomavro, est également le cépage roi de la zone. On compte 4 appellations, Goumenissa, Naoussa, Amynteon, et Côtes de Meliton.

Centre :
Il s’agit de la zone la plus étendue, entre la zone Nord et la presqu’île. Il existe quatre appellations aux spécialités propres. Ioannina produit principalement du vin blanc sec ou doux, légèrement effervescent. Raspani est au contraire spécialisé dans les rouges à base de Xinomavro (et oui, encore), et Anchialos dans les blancs secs. Enfin l’Attique propose principalement du vin de base, à l’exception de certains domaines qui tirent leur épingle du jeu.

Le Péloponnèse (presqu’île) :
Pour citer les principales appellations de la presqu’île, toujours du Nord au Sud, Patras produit du vin blanc sec, Nemea un vin rouge à base d’Agiorgitiko, un cépage aux très bonnes caractéristiques qualitatives, et enfin Mantinia produit un vin blanc aromatique à base de Moschofilero.

Les Îles :
Les îles sont nombreuses, et les appellations le sont aussi.
La mer Egée accueille les îles de Lemnos et de Samos qui produisent des vins blancs parfois secs, parfois doux, parfois de liqueurs, à partir de Muscat.
De l’autre côté de la Grèce, la Céphalonie est la seule île de la mer Ionienne à posséder des appellations, dont la principale est un puissant blanc sec appelé Robola.
Plus au Sud près de la Turquie se trouve Samors, puis plus bas encore, Paros qui produit du rouge, et enfin Santorin avec un vin blanc sec puissant, et un autre doux appelé Vino Santo.
Rhodes est une île où l’on trouve du rouge comme du blanc, et même un vin de table rouge mousseux.
En Crète, trois appellations découpent le paysage, spécialisées dans le vin rouge, Archanes, Daphnes, et Sitia, et une quatrième, Peza, qui produit un vin puissant dans toutes les couleurs.

 

Comme vous avez pu le constater, tous les types de vins sont représentés en Grèce, et les styles se déclinent à l’infini avec la variété des terroirs. Le blanc reste plus produit que le rouge. Il se boit généralement jeune, contrairement au rouge, souvent capable de vieillir des années, même si ce ne sont que des généralités. Ces vins sont très riches, avec une certaine corpulence et densité.

 

En conclusion

Cette trente-sixième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

La Grèce est le berceau de la viticulture mondiale. L’époque où les vins étaient aromatisés, chauffés, ou fumés pour une meilleure conservation (et un peu aussi pour en améliorer le goût) est maintenant loin derrière nous. Aujourd’hui, malgré un contexte économique qui ne va pas dans son sens, le pays innove et pratique une viticulture basée sur la typicité, l’originalité, et la qualité. Espérons que tout ceci perdure encore et encore !

Merci à vous d’avoir lu cet article et de cliquer sur “j’aime” s’il vous a plu Sourire!

  • 12
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *