Région viticole de la semaine – Mosel-Saar-Ruwer (Allemagne) – [Défi 18/52]


Me voici arrivé à la dix-huitième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

Cette dix-huitième partie sera consacrée à la découverte de la région de Mosel-Saar-Ruwer en Allemagne, le pays des vins blancs sucrés pour la plupart, mais aussi, et de plus en plus, pays producteur de vins rouges.

Partons donc à sa découverte, ensemble Clignement d'œil !

Un vin typique de l’Allemagne

Mon choix de vin pour représenter l’Allemagne

C’est un vin blanc doux qui représentera fièrement la région d’aujourd’hui. Il est issu du Vignoble de Niederberg Helden, sur la commune de Lieser. Ce type de vin est très répandu dans le pays, parfait donc pour représenter ce lieu, et sa typicité.

Bienvenue à Thanisch, Riesling Spätlese, 2011.

Thanisch, Riesling Spätlese, 2011Thanisch, Riesling Spätlese, 2011_2

Son millésime est de 2011.
Il s’agit d’un mono-cépage à 100 % de Riesling.

La dégustation

Mon descriptif

Ce vin montre un bon équilibre entre acidité et sucre, avec une belle fraicheur et des arômes agréables. Voici le descriptif que j’en ai fait, à l’aide de ma fiche de dégustation.

Robe cristalline or vert. Le nez est puissant et subtil, avec des notes fruitées, de l’abricot et des fruits tropicaux dominés par le litchi. L’attaque franche donne très vite une impression de fraicheur sur un léger pétillement, et de douceur. Les arômes sur le palais sont similaires à ceux du nez, avec en plus du bonbon anglais et une finale saline.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

Fiche dégustation Thanisch, Riesling Spätlese, 2011

Le descriptif des pros

Après avoir objectivement fait ma description de ce Mosel-Saar-Ruwer, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

En voici un :

[Traduit de l’Anglais] Robe jaune d’or. Des arômes mûrs d’abricot et pomme jaune, avec des notes de Fruits jaunes très mûrs. Aromatique et puissant, le vin est espiègle et persiste sur le palais.

L’Allemagne et ses caractéristiques

Le terroir

Terroir_thumb3

Ce qu’il faut retenir sur l’Allemagne, c’est le froid important qu’il y fait une grande partie de l’année. Dans ces conditions (à la limite de la possibilité viticole), le raisin peine à atteindre le niveau de maturité qui permet une bonne vinification.

Les parcelles viticoles ont donc été soigneusement choisies pour offrir les meilleures conditions de chaleur et d’ensoleillement. C’est pourquoi on trouve la plupart d’entre elles dans les parties Sud et Ouest du Pays, où il fait plus doux. On peut aussi constater qu’elles bordent souvent les cours d’eau, en particulier le Rhin et ses affluents. L’intérêt est là aussi de récupérer de la douceur, restituée par les cours d’eau grâce à la chaleur qu’ils ont accumulés pendant l’été. C’est donc une quantité considérable de mésoclimats qui caractérise les terroirs, et leur donne à tous une personnalité très marquée, qu’il leur est propre.

L’effet millésime est aussi très important en Allemagne, tant les changements climatiques se font sentir d’une année sur l’autre. Ces variations sont très aléatoires, et les mauvaises conditions peuvent parfois anéantir toute une année de travail dans la vigne…en quelques heures. Les vignerons en sont complètement dépendants.

Le fonctionnement

Techniques-viticoles-vinicoles_thumb

Vous l’aurez compris, la rudesse du climat est au cœur des préoccupations en Allemagne, allant jusqu’à influencer leur système de classification des vins. Comme les raisins ne murissent pas autant que dans les climats plus chauds, le taux de sucre de leur jus (le mou) devient un critère primordial dans la qualité du vin.

C’est donc sur ce principe que l’Allemagne a basé sa classification, avec des catégories qui tiennent compte de ce taux, l’autre critère de distinction étant l’origine géographique.
Par ordre croissant de qualité, vous pourrez voir sur les bouteilles :
Tafelwein : vins de table.
Landwein : vins de pays.
QbA (Qualitätswein Eines Bestimmten Anbaugebietes) : vins de qualité d’une région délimitée (premier niveau des vins de qualité).
QmP (Qualitätswein Mit Prädikat) : vins de qualité supérieure. Contrairement aux QbA, le taux de sucre est suffisant pour éviter la chaptalisation (ajout de sucre) lors de la vinification. Cette catégorie est elle-même divisée en six sous-catégories, toujours par ordre de qualité :

  • Kabinett : échelon de base.
  • Spätlese : vins issus de vendanges tardives, doux ou secs.
  • Auslese : vins vinifiés à partir de grappes sélectionnées, souvent touchées par la pourriture noble. Principalement des vins doux, mais parfois secs.
  • Beerenauslese : vins liquoreux réalisés à partir de raisins en surmaturité sélectionnés un à un.
  • Trockenbeerenauslese (TBA) : idem que la catégorie précédente, mais avec des raisins desséchés par la pourriture noble. Donne des vins très doux et chers.
  • Eiswein : ce sont les vins de glace. Le jus est encore plus concentré en sucre, car en plus de la pourriture noble, le raisin a gelé sur pied, faisant encore disparaitre une partie de son eau. Ces vins sont rares et chers.

Dans cette course au sucre, les vignerons laissent les raisins sur leur pied le plus longtemps possible, étalant même les vendanges sur deux mois complets dans certains cas. Mais ce n’est pas parce que le sucre est présent dans le jus de raisin qu’il l’est forcément dans le vin. C’est le producteur qui choisit sa vinification, soit en laissant les levures transformer tout le sucre en alcool lors de la fermentation (vin sec), soit en les stoppant (vin doux).

Attention aux étiquettes difficiles à déchiffrer. Il existe de nombreuses mentions, mais pour bien choisir un vin Allemand, repérez les plus importantes comme ceci :
Le nom du producteur est souvent en première position et en général précédé de “Weingut” (domaine) ou “Schloss” (Château).
Le niveau de qualité parmi les catégories évoquées ci-dessus sont un super critère de choix.
Le nom du Vignoble est repérable car il est précédé du nom de la commune avec le suffixe “er” (qui se traduit par “de la commune”).
Le cépage.
Une mention utile comme “trocken” (sec), “halbtrocken” (demi-sec), ou des récompenses (macarons, etc.).

Les cépages

Cpage_thumb1

Les cépages principalement utilisés en Allemagne sont les suivants :
Blancs : Riesling, Müller-Thurgau, Sylvaner, Pinot Gris.
Rouges : Pinot Noir, Dornfelder, Portugieser, Trollinger.

Les zones et leurs types de vins

Zone viticole Mosel-Saar-Ruwer Allemagne

Cliquez ici pour voir la carte des vignobles

L’Allemagne compte exactement 13 régions viticoles, mais nous l’avons vu, en ressortir une typicité est impossible vu la quantité de variantes dans les terroirs. On peut malgré tout en citer cinq importantes, et en ressortir des caractéristiques assez générales :

Mosel-Saar-Ruwer :
Ici, les bouteilles sont vertes, contrairement au reste de l’Allemagne qui embouteille dans du verre brun, ce qui est pratique pour différencier la région au premier coup d’œil. Les vins produits y sont particulièrement légers en alcool (moins de 10° en général), très délicats , avec du charme. Il n’est pas rare qu’ils aient en plus une légère effervescence, ce qui rajoute encore de la fraicheur et de la vivacité.

Rheinhessen :
Dans cette région qui est la plus étendue d’Allemagne, il faut retenir en priorité les vignobles proches du fleuve (Rheinterrasse), qui offrent la meilleure qualité de vins. Les autres produisent en quantité des vins de consommation courante.

Pfalz :
Cette grande région est particulièrement chaude comparée aux autres, ce qui lui permet de produire des rouges vifs et fruités, assez légers. Les blancs y sont aussi très appréciés pour leur richesse, leur caractère, et leur structure.

Rheingau :
Il s’agit d’une petite région qui produit des vins secs d’un côté, et des vins doux de l’autre, souvent issus de vendanges tardives, ou des vins de glace. Les vignobles sont situés sur les bordures du Rhin, sur des terrains très pentus.

Nahe :
Cette région est intéressante pour ces Riesling assez intenses.

Retenez que les vins Allemands, de par la nature du climat, sont dotés d’une grande acidité que les producteurs équilibrent souvent en élaborant des vins sucrés. De cette façon, l’acidité est moins perçue par le palais. Du sucre et de l’acidité donc, le cocktail parfait pour des vins capables de se garder dans le temps, parfois plusieurs décennies ! La tendance du pays tourne autour des vins légers et fruités, et si leur spécialité reste les blancs, les rouges ont une place grandissante (environ 40%).

En conclusion

Cette dix-huitième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

Le parc viticole allemand a plus que doublé depuis les années 60 ! Une bonne illustration de son évolution. La part de production des vins rouges est grandissante, et la qualité l’est aussi, avec des techniques vinicoles inspirées du modèle français.

L’Allemagne est injustement méconnue des consommateurs, car si certaines propriétés sont capables du pire, on trouve aussi des vins parmi les plus distingués du monde, faciles à consommer hors repas, et bons marchés. Que demander de plus !

Merci d’avoir lu cet article et n’oubliez pas de cliquer sur “j’aime” Sourire !
Recherches utilisées pour trouver cet articleCarte de la région viticole de marche

3 pensées sur “Région viticole de la semaine – Mosel-Saar-Ruwer (Allemagne) – [Défi 18/52]

  • 6 janvier 2016 à 19 h 50 min
    Permalink

    Bonjour, je suis sommelier de formation et j’ai travaillé 5 ans en Allemagne. La présentation que vous avez faite de ce vignoble méconnue est remarquable. Ne manquait peut être que quelques nom de vignerons célèbres, il y en a un au moins par appellation. Et puis il y a un cas un peu particulier d’un vigneron moderne et totalement “décalé” qui s’appelle Marcus Schneider qui produit des vins “branchés” plutôt intéressant.
    Mon préférè reste le très célèbre “black print” issue de syrah merlot et cabernet sauvignon
    http://www.markus-schneider-weine.de/
    Bien cordialement
    Stephan-Henri
    bordeauxalacarte.com

    Répondre
    • 7 janvier 2016 à 19 h 09 min
      Permalink

      Merci beaucoup Stephen-Henri je suis ravi de ce retour, d’autant plus de quelqu’un qui a votre expérience en Allemagne. Il est vrai que je ne cite en général que très peu voir pas de domaines dans les articles de mon défi. Comme ils sont déjà très longs j’ai fais ce choix par souci de clarté. Quoi qu’il en soit je prends note de ce Marcus Schneider pour une prochaine dégustation !
      Bien à vous.

      Répondre
  • Ping : Région viticole de la semaine – Moravie (République Tchèque) – [Défi 24/52]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *