Région viticole de la semaine – Hongrie – [Défi 34/52]

  • 8
    Partages

 

 

Me voici arrivé à la trente-quatrième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

 

En route pour la Hongrie, pays à l’originalité marquée et à l’histoire viticole ancienne. Partons à sa découverte dès maintenant, ensemble Sourire !

 

Le vin typique de la Hongrie

Mon choix de vin pour représenter la Hongrie

 

C’est un vin blanc qui représente fièrement la région de cette semaine, justement plus orientée sur cette couleur. Parfait donc pour représenter la région et sa typicité.

 

Bienvenue à Vicarius, Tokaji Furmint, 2011.

 

Vicarius, Tokaji Furmint, 2011_1

Vicarius, Tokaji Furmint, 2011_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son millésime est de 2011, il est donc recommandé de ne plus attendre pour le boire. Le vin a subi un élevage partiel (20%) en fût de chêne.

Il s’agit d’un mono-cépage à 100% de Furmint.

 

Mon descriptif

 

Le vin dégusté est très discret, à la limite de la mollesse, à cause d’un manque de puissance dans les saveurs. Voici le descriptif que j’en ai fait à l’aide de ma fiche de dégustation :

Robe éclatante or pâle. Le nez est discret et franc, sur des arômes de pain d’épices, d’ananas, et de pomme. La bouche est onctueuse, avec une légère fraicheur. On perçoit de la noisette, de la brioche et de l’abricot sec, en plus des arômes du nez. L’attaque est faible et la finale tout juste bonne.

 

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

 

Fiche dégustation Vicarius, Tokaji Furmint, 2011

Le descriptif des pros

 

Après avoir objectivement fait ma description de ce Hongrois, j’ai voulu savoir quelle était celle donnée par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

 

En voici un :

[Traduit du Hongrois] On perçoit des notes d’amandes, de pêche blanche et d’autres notes de fruits, avec de la douceur un parfum délicat. Un bon équilibre entre alcool et acidité, avec un corps léger. Arômes torréfiés caractéristiques du fût, beurrés avec le vieillissement, belle minéralité. Se déguste avec des légumes de saison, ou un risotto au fromage.

La Hongrie et ses caractéristiques

Terroir et fonctionnement

 

Terroir_thumb1_thumb_thumb

 

 

Le climat qui réside en Hongrie résulte des influences des climats voisins.

Dans la région du Nord, c’est un climat continental qui est installé, alors que vers le Sud il est méditerranéen.

Les effets de ces climats différents entre le Nord et le Sud entrainent de grands écarts, entre des hivers souvent très rudes, et des étés chauds.

 

Heureusement, les reliefs sont rares dans ce pays, où 60% de la surface est composée de grandes plaines. Qui dit plaines, dit présence de lacs et étangs, et qui dit points d’eau, dit régulation du climat.

Il est donc tout à fait logique que la plus grande partie du vignoble Hongrois soit situé dans ces zones régulées, plus adaptées à la vigne.

 

L’histoire de la Hongrie est particulière, car si elle cultive la vigne depuis des siècles, elle a également subi le régime communiste et sa chute, laissant des cicatrices profondes à la viticulture.

Pour faire simple, elle s’est retrouvée presque détruite. L’époque où les vins désaltéraient les rois était alors révolue.

Mais les Hongrois n’en sont pas restés là, ils ont su rebondir et redonner de la vie à cette pratique traditionnelle, doucement, mais sûrement.

 

De plus en plus de domaines familiaux voient le jour dans le pays, ce qui apporte une certaine nouveauté, avec des produits que les Hongrois prennent plaisir à élaborer avec soin.

On trouve aussi des exploitations plus grandes, allant jusqu’aux coopératives et fermes d’état.

 

Côté législation, le modèle Européen a été adopté en 2004.

La hiérarchie des appellations s’en est retrouvée simplifiée (uniformisée), car ils utilisaient autrefois leur propre hiérarchie pour définir la qualité du vin.

 

Les cépages

 

Cpage_thumb1_thumb_thumb

 

 

Beaucoup de cépages indigènes et traditionnels (environ 300) composent le vignoble Hongrois, pour la plupart uniques au monde.

Cependant, de nouveaux cépages nobles sont implantés depuis quelques années.

Il est évident que les indigènes ne seront jamais totalement abandonnés, car ils sont à l’origine de certains de leurs produits phares et reconnus dans le monde entier (comme le Tokay).

 

Voici les plus utilisés :

  • Blancs : Olaszrizling, Leanyka, Furmint, Harslevelu, Muscat Ottonel, Tramini, Juhfark, Muller Thurgau, Szürkebarat.
  • Rouges : Merlot, Pinot Noir, Kardarka, Kékfrankos, Zweigelt.

 

Les zones et leurs types de vins

 

Zone viticole Hongrie

Cliquez ici pour voir la carte des vignobles.

 

Pour simplifier le vignoble de Hongrie, il faut le découper en plusieurs zones et leurs districts respectifs :
 

  • Région Nord :
     
    Je commence par celle-ci car c’est celle qui produit les vins réputés du pays, ceux qui l’ont fait connaître.

    Le plus connu d’entre eux est bien sûr le Tokay, un vin blanc liquoreux unique en son genre, aux saveurs de miel et à la belle longueur en bouche. Il est produit à partir de raisins botrytisés (pourriture noble), triés, et passerillés (séchés), puis assemblés à du vin ou du moût basique. Il est ensuite élevé en fûts de chêne dans des conditions particulières, avant de finir son vieillissement en bouteille. Ce vin peut vieillir des dizaines d’années !

    La zone compte trois districts, Bükalja et Màtraalja qui produisent presque uniquement du vin blanc, et Eger, lieu de production d’un vin rouge connu, mais sans prétention, le “sang de taureau”.

  •  
     
     

  • Région Centre et Sud :
     
    Cette zone représente plus de la moitié du vignoble Hongrois.

    Les trois districts qui s’y trouvent sont Csongràd et Hajos-Vascuti qui produisent surtout du vin rouge, et Kiskunsàg qui au contraire produit plus de vin blanc.

    Dans l’ensemble il s’agit de vins légers, mûrs, à l’acidité modérée.

  •  
     
     

  • Région Sud-Ouest :
     
    Celle-ci comporte quatre districts.

    Dél-Balaton produit des vins doux en rouge comme en blanc, en effervescent comme en tranquile.

    Mecsek produit principalement du vin blanc assez doux.

    Szeksàrd et Villàny-Siklos sont eux orientés sur les vins rouges.

 
 
 

  • Région du Lac Balaton :
     
    Comme le nom l’indique, les vignes plantées dans cette zone sont proches d’un lac, et jouissent donc d’un climat plus tempéré.
    Il y a six districts au total.

    Les cinq premiers, Badacsony, Balatonfüred-Csopak, Balatonmellék, Mor, et Somlo, sont plus orientés sur les vins blancs.

    Sopron, situé sur la zone la plus tempérée de Hongrie, vinifie au contraire principalement en rouge, mais fait aussi quelques blancs.

 
 
Comme vous l’avez sûrement constaté, à l’image des pays limitrophes de l’Ouest comme l’Allemagne ou l’Autriche, le vignoble Hongrois est très orienté vins blancs.

Ils représentent 65% des vins produits !

 

En conclusion


Cette trente-quatrième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

 

La Hongrie porte dans ses bagages la tradition viticole depuis des générations.

Il est difficile d’imaginer ce que serait devenue cette pratique viticole sans les heurts rencontrés au cours de l’histoire, mais le pays a justement le mérite d’avoir résisté et repris son activité de plus belle.


Il est encore trop tôt pour dire si la qualité prendra un jour le dessus sur la quantité, aujourd’hui d’actualité.

Quoi qu’il en soit, de beaux produits existent malgré tout, et les petits domaines viticoles familiaux s’engagent particulièrement dans cette voie.

 

 

Merci à vous d’avoir lu cet article et de cliquer sur “j’aime” s’il vous a plu Sourire!

 
 


  • 8
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *