Région viticole de la semaine – Côtes de Toul (Lorraine) – [Défi 43/52]


Me voici arrivé à la quarante-troisième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

En route pour la Lorraine, petit vignoble Français à l’histoire intéressante, et principalement réputé pour ses vins gris.

 

Un vin typique de la Lorraine

Mon choix de vin pour représenter la Lorraine

 

Rien de mieux, pour représenter une région, que de le faire avec son produit phare. Le vin d’aujourd’hui sera donc gris, qui est en fait un vin rosé aux reflets grisés.

 

Bienvenue à Vin Gris, Vincent Gorny, Côtes de Toul, 2014.

 

Vin Gris Vincent Gorny, Côtes de Toul, 2014_1

Vin Gris Vincent Gorny, Côtes de Toul, 2014_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son millésime est de 2014, il sera bu jeune.
Il s’agit d’un assemblage à 85% de Gamay et 15% de Pinot Noir.

 

Mon descriptif

 

Ce vin offre une matière et des arômes intéressants, mais manque peut-être un peu d’acidité pour le rendre plus aérien et moins gras. Voici le descriptif que j’en ai fait, à l’aide de ma fiche de dégustation.

Robe brique assez marquée pour un rosé. Le nez est discret et simple, puis s’ouvre sur des arômes de romarin, abricot, et d’agrumes. La bouche est ample, voire grasse, accompagnée par une acidité un peu molle. On perçoit des notes poivrées, de bonbon, yaourt, ainsi qu’une touche minérale en plus des arômes du nez. Finale persistante.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

Fiche dégustation, Vin Gris, Vincent Gorny, Côtes de Toul, 2014

 

Le descriptif des pros

 

Après avoir objectivement fait ma description de ce Gris de Toul, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

En voici un :

Belle couleur rose pale, nez floral et bouche rafraîchissante. Idéal avec les crudités, terrines et charcuteries, ainsi que les grillades.

 

La Lorraine et ses caractéristiques

Terroir et fonctionnement

 

Terroir

 

Le vignoble Lorrain est le plus septentrional de France, situé entre la Champagne et l’Alsace, et aussi le plus petit. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Ce vignoble, très ancien, date de l’antiquité Romaine, et a connu des périodes où 48 000 ha de vignes y étaient cultivées, pour seulement 150 ha aujourd’hui !

La perte est considérable. Elle est due principalement aux ravages du Phylloxera (maladie de la vigne), et aux guerres avec l’Allemagne (1870 et 1914). La vigne a été replantée après ces ravages, mais sans jamais atteindre les mêmes quantités qu’avant, ni sa renommée.

 

Si la viticulture de la région est restée dans l’ombre de ses concurrents du Sud de la France, on assiste à un nouvel élan depuis 1980. Sorte de renouveau du vignoble qui s’est vu récompensé par l’obtention de sa première appellation en 1998 (Côtes de Toul), puis d’autres qui ont suivi.

 

Le climat est semi-continental plutôt tempéré, avec des hivers froids et humides, des étés chaud, et des automnes plutôt ensoleillés. Côté sols, on est principalement sur de l’argilo-calcaire, qui peut localement être plus silicieux ou caillouteux. Avec ces conditions, la vigne plantée en plaines ou en coteaux autour des nombreux lacs, étangs, et forêts, s’y plait bien.

 

Malgré le renouveau récent du vignoble, les efforts des producteurs pour produire des vins de qualité dans toutes les couleurs, et les faire connaitre, ces vins restent en nombre réduit. On en compte environ 35, entre les domaines, les négociants, et les caves coopératives. Une partie du vignoble Lorrain est exploité par des Allemands et Luxembourgeois.

La plantation de nouveaux cépages de qualité fait partie des actions qui poussent la région vers le haut.

 

Les cépages

 

Cépage

 

Les cépages principalement utilisés en Lorraine sont les suivants :

Blancs : Gamay, Pinot Noir, Pinot Gris, Pinot Meunier, Auxerrois.
Rouges : Aubin Blanc, Chardonnay, Riesling, Mülller Thurgau, Pinot Blanc.

 

Les zones et leurs types de vins

 

Zone viticole Lorraine Côtes de Toul

Cliquez ici pour voir la carte du vignoble

 

 

La Lorraine étant très petite, elle ne compte que trois appellations, dont deux en AOP (Appellation d’Origine Protégée), et une en IGP (Indication Géographique Protégée).

Voici leurs caractéristiques :

 

  • Côtes de Toul (AOP) :
    Il s’agit de la principale appellation de la région, sur huit communes autour de Toul, avec environ vingt producteurs pour l’exploiter.
    Sa spécialité, c’est le fameux vin gris. Il est assez vif, complexe et élégant, avec du fruité et du floral. On y produit aussi un blanc sec frais, également fruité et floral, et du rouge puissant et charnu.

 

  • Moselle (AOP) :
    Cette appellation était autrefois d’un rang inférieur (AOVDQS : Appellation d’Origine Vin Délimité de Qualité Supérieure), elle a donc été promue en 2011 ! Son influence lui vient plus de la Bourgogne et du Luxembourg que de l’Alsace, avec une vingtaine de producteurs.
    Ses spécialités sont les vins gris et les vins blancs, respectivement au Sud et au Nord. Tout comme en Côtes de Toul, les vins gris sont complexes, élégants et fruités. Les blancs secs, pour leur part, sont plutôt aromatiques et fruités. Quelques rouges, frais et légèrement charnus, y sont aussi produits.

 

  • Côtes de Meuse (IGP) :
    L’Indication Géographique Protégée est un cran en dessous de l’Appellation d’Origine Protégée, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut sous-estimer les vins de cette appellation, qui restent de très bonne qualité. Leurs vins gris (rosés), comme leurs vins blancs, sont fruités et frais. Les rouges sont un peu plus denses, avec une certaine rondeur.

 

C’est incontestablement le vin gris de Lorraine qui contribue le plus à sa réputation. On lui donne ce nom à cause de sa couleur aux reflets souvent plus gris que roses, comparés à la “pelure d’oignon”. C’est d’ailleurs le vin le plus produit de la région, contrairement au vin blanc qui ne représente que cinq petits pour cent de la production.

 

En conclusion

Cette quarante-troisième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

La Lorraine est injustement méconnue du grand public. L’excellent vin gris qui y est produit parvient à se faire connaitre, mais c’est au dépend des autres produits pourtant très intéressants.

Cette région proche de l’Alsace vit aussi un peu dans son ombre, ce qui n’est pas à négliger. Ajoutez à cela les pertes catastrophiques de la région au cours de son histoire, et vous obtenez une Lorraine qui peine à subsister. A nous de consommer leurs produits de qualité pour faire perdurer la tradition !

 

 

Merci de cliquer sur “j’aime” si cet article vous a plu Sourire !

Recherches utilisées pour trouver cet articlecote de toul vincent gorny 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *