Région viticole de la semaine – Alsace (Riesling) – [Défi 37/52]

  • 3
    Partages

Me voici arrivé à la Trente-septième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

Cette quinzième partie sera consacrée à la découverte de la région viticole de l’Alsace, où l’on y produit principalement des vins blancs secs de cépage.

Partons à sa découverte, ensemble Sourire !

Le vin typique d’Alsace

Mon choix de vin pour représenter l’Alsace

C’est un vin blanc qui représentera fièrement la région d’aujourd’hui. Il est issu du cépage Riesling, l’un des vins les plus fameux de la région, parfait donc pour représenter ce lieu et sa typicité.

Bienvenue à Signature de Wolfberger, Riesling, Alsace, 2014.

Signature de Wolfberger, Riesling, Alsace, 2014_1

Signature de Wolfberger, Riesling, Alsace, 2014_2

Son millésime est de 2014, il peut donc être consommé dès à présent, mais aurait tout aussi bien pu se conserver plusieurs années.
Il s’agit d’un mono-cépage de Riesling.

Mon descriptif

Ce vin présente un bon équilibre, son côté arômatique et vif représente bien ce que l’on pourrait attendre d’un riesling. Voici le descriptif que j’en ai fait, à l’aide de ma fiche de dégustation.

Robe claire, or vert. Le nez aromatique dévoile des notes florales, de fruits frais tels que la poire, et des agrumes. Sur le palais, la matière plutôt étoffée reste équilibrée par une vivacité prononcée. On retrouve de la minéralité et des notes de bonbon en plus des arômes du nez. Attaque franche et finale persistante.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

Fiche dégustation Signature de Wolfberger, Riesling, Alsace, 2014

Le descriptif des pros

Après avoir objectivement fait ma description de ce Riesling, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

En voici un :

Ce Riesling d’une belle robe jaune, marqué par un nez intense de fruits frais, développe des notes d’agrumes, de poire avec une pointe de fleurs blanches. L’attaque en bouche est fraîche, dotée d’une belle acidité et avec une belle présence des notes d’agrumes en fin de bouche.

L’Alsace et ses caractéristiques

Le terroir

Terroir_thumb2_thumb

La situation géographique alsacienne rend son climat particulier, et assez régulier.
Les vignobles s’étendent du Nord au Sud sur de nombreux kilomètres presque sans discontinuer, longés par le Rhin à l’Est, et le massif des Vosges à l’Ouest. Protégées du vent et de la pluie par les Vosges, les vignes sont en fait plantées dans l’une des zones les plus sèches de France, sous des températures douces et un bon ensoleillement, contrairement à ce que l’on pourrait penser.

Les hivers restent froids, mais les automnes sont doux et longs, les printemps chauds, et les étés secs et pleins de soleil. D’excellentes conditions ! Les vignobles sont placés dans les zones les plus propices à leur culture, sur les coteaux des Vosges près des vallées, là où il fait le plus chaud.

Côté sols, la région en dénombre une grande diversité, avec des roches de plusieurs types qui recouvrent le vieux granite Vosgien. Le résultat de cette diversité est une multitude de terroirs très différents les uns des autres. D’ailleurs en Alsace, contrairement aux autres régions de France, c’est le cépage qui est mis à l’honneur, avant le terroir.

Le fonctionnement

Techniques-viticoles-vinicoles_thumb[2]

Comme je vous le disais, les terroirs étant très variés en Alsace, il faudra d’abord se concentrer sur le nom du cépage lorsque l’on choisit son vin, car c’est bien le critère numéro un. On parle de vins de cépage, comme il en existe ailleurs dans le monde (Etats-Unis par exemple).

Ensuite, une fois le cépage choisi en fonction de ses caractéristiques, il est temps de se pencher sur le terroir, ou un producteur en particulier. Sur les étiquettes, vous verrez d’abord le nom du cépage, puis celui du propriétaire. Le terroir ou la parcelle viticole n’est pas toujours mentionnée, mais c’est le cas pour la plupart des Grands Crus. La région compte 52 Grands Crus, tous définis par l’INAO comme les meilleures parcelles (ce qui ne fait pas toujours l’unanimité).

Les bouteilles alsaciennes sont uniques, tout effilées. On les appelle flûtes. La vinification des blancs d’Alsace se fait de façon tout à fait traditionnelle la plupart du temps.

Les cépages

Cpage_thumb1_thumb_thumb4_thumb

Les cépages principalement utilisés en Alsace sont les suivants :
Blancs : Riesling, Gewürztraminer, Pinot Gris, Muscat, Sylvaner, Pinot Blanc.
Rouges : Pinot Noir.

Les zones et leurs types de vins

Zone viticole Alsace

Cliquez ici pour voir la carte des vignobles

Puisque nous parlons de vins de cépage, le nom du cépage est aussi celui du vin. Plutôt que de découper la région viticole en sous-zones et leurs caractéristiques, je vais vous parler de ses cépages principaux et leurs caractéristiques.

Riesling :
C’est le grand cépage de la région ! Il est arômatique, distingué, élégant. Les vins blancs qui en sont issus suivent donc le même chemin tout en étant très vifs, et de grande garde. On peut souvent conserver un bon riesling une décennie ou plus. Certains d’entre eux sont des vins blancs moelleux issus de vendanges tardives.

Gewürztraminer :
Voici un cépage très particulier qui offre des vins que l’on rencontre peu, très caractéristiques.  Ils sont amples, généreux, pas très acides mais alcooleux, et accompagnés d’arômes et de saveurs extrêmement intenses. En général on l’aime vraiment, ou pas du tout… Ce cépage peut par contre réserver de mauvaises surprises dans les mauvais millésimes.

Pinot Gris (autrefois appelé Tokay d’Alsace):
On rencontre peu ce cépage en Alsace. Les vins qui en sont issus sont complexes, charnus, riches et épicés, un caractère certain qui leur permet d’accompagner des viandes comme le gibier. Il en ressort d’élégants blancs secs, mais aussi des moelleux.

Muscat :
Il est de moins en moins planté car il est malheureusement très irrégulier au niveau de son rendement. Cet un cépage arômatique au fort goût de raisin.

Pinot Blanc :
A l’inverse du Muscat, le Pinot Blanc est de plus en plus planté en Alsace. Il sert en grande partie à la production du Crémant d’Alsace, un vin effervescent, mais aussi à l’élaboration de blancs secs légers et frais, proches des Bourgognes. Leurs prix sont généralement assez abordables.

Pinot Noir :
Il s’agit de l’unique cépage rouge de la région. Les vins rouges produits sont clairs, et peuvent être très bons s’ils sont issus de parcelles au rendement bas.

Sylvaner :
Les vins produits à partir de ce cépage sont généralement moins prestigieux, simples et frais, à moins d’avoir un terroir exceptionnel pour les pousser au meilleur.

En conclusion

Cette trente-septième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

Les vins d’Alsace sont souvent comparés à tort à leurs voisins allemands. En réalité, malgré la proximité et l’utilisation de certains cépages communs, ils sont très différents de l’autre côté de la frontière.

Ce grand producteur de vins blancs (93% de sa production totale), principalement secs, garde son identité autour des notes épicées, et du travail traditionnel. Les vins vieillissent soit dans des cuves inox, soit dans des grands foudres de chêne.
En Alsace, il est très simple de se faire plaisir avec des vins délicieux et abordables.

 

Merci à vous d’avoir lu cet article et de cliquer sur “j’aime” s’il vous a plu !

  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *