“Contient des sulfites” : faut-il se méfier des vins contenant des anhydrides sulfureux ?

 

NOTA : cet article est un article invité rédigé par Jean Portal, du site internet Vinouii (au concept novateur et prometteur !).

 

Cela devient presque un réflexe, lors de l’achat d’une bouteille de vin, de scruter l’étiquette afin de vérifier si la mention « contient des sulfites » est présente ou non.

Mais que sont les sulfites, quels sont leurs effets sur le vin et sur la santé ?

Il faut tout d’abord savoir que la présence de sulfites dans un vin est une mention obligatoire qui doit apparaître sur l’étiquette et ce depuis une dizaine d’année.

Le soufre, ou anhydride sulfureux, est utilisé dans la composition du vin depuis plus d’un millénaire. Les celtes, déjà, l’employaient lors de la mise en tonneau du précieux liquide.

 

 

Quel est le rôle des sulfites dans le vin ?

 

Les sulfites sont ajoutés au vin afin d’éviter qu’il ne s’oxyde et soit altéré par l’oxygène, le transformant ainsi en vinaigre. Nous avons tous déjà fait l’expérience de laisser une bouteille de vin ouverte pendant plusieurs jours et de s’apercevoir, lors de la dégustation, que le goût avait été altéré, que le vin avait pris une tournure beaucoup plus acide.

Le soufre permet donc de protéger le vin de l’oxygène, la dose utilisée varie selon le type de produit et de cépages utilisés.

 

 

Les sulfites sont-ils naturels ?

 

 

Le soufre se trouve dans la nature et notre organisme en a besoin pour son bon fonctionnement, cet oligoélément est présent dans les viandes, les poissons, fruits de mer ainsi que le jaune d’œuf. Mais également dans l’ail, l’oignon, le poireau, le choux, les noix, les amandes ou même l’eau !

 

 

Quels sont les effets du soufre sur la santé ?

 

Consommer du soufre en buvant du vin n’est pas dangereux pour la santé, cependant on entend souvent dire que les sulfites peuvent donner mal à la tête.

Est-ce vrai ?

Des maux de tête peuvent effectivement survenir dans le cas d’une consommation de sulfites en quantité importante, mais l’alcool joue également un rôle dans les céphalées puisqu’il favorise la déshydratation.

 

 

BON À SAVOIR

 

La règlementation en matière d’ajout d’anhydrides sulfurés dans le vin impose des quantités de souffre de plus en plus basses, ainsi elles tendent actuellement entre 150 et 235 milligrammes / litre.

 

Bouteilles vin alignées

 

 

 

Quelles sont les alternatives afin de consommer moins de sulfites ?

 

 

Il existe trois types de vins dont la règlementation impose peu ou pas de sulfites :

 

1. Le vin biologique

 

Le vin biologique est apparu officiellement en 2012, le terme comprenant la viticulture et la vinification. La règlementation impose de n’utiliser aucun traitement chimique ou insecticide dans les vignes mais également de réduire les intrants qui rentrent en compte lors du processus de vinification.

Mais les ajouts d’acidifiants, désacidifiants, le traitement thermique, l’ajout de copeaux de bois, de soufre et de levures industrielles sont autorisés.

 

2. Le vin biodynamique

 

Le vin biodynamique va plus loin que le vin biologique dans le sens où les vignerons pratiquant ce style de viticulture intensifient et optimisent la vie du sol afin de créer des synergies entre la vigne et la terre.

Leur méthode est notamment basée sur des préparations à base de plantes infusées, macérée et dynamisées qui sont par la suite diffusées sur les vignes (une sorte de traitement homéopathique en somme).

Les vignerons qui travaillent en biodynamie, se basent également sur le calendrier lunaire.

Le vin biodynamique contient un ajout de soufre beaucoup plus faible que pour les vins biologiques.

 

3. Le vin naturel

 

 

Le vin naturel combine les deux méthodes ci-dessus mais n’autorise aucun intrant ni aucune technique visant à altérer ou modifier le jus originel.

Cependant, certains vins naturels utilisent des sulfites, en faible quantité. Une catégorie de vins naturels interdit l’utilisation du soufre, il s’agit des vins S.A.I.N.S (Sans Aucun Intrants Ni Sulfites).

Voici une infographie explicative sur les produits et pratiques autorisés selon le type de vin : conventionnel, bio, biodynamique, naturel et S.A.I.N.S

 

affiche-vin-sains

 

 

 

Cet article vous a plu ? Alors cliquez sur j’aime Clignement d'œil

Recherches utilisées pour trouver cet article : https://yandex ru/clck/jsredir?from=yandex ru;search;web;;&text=&etext=1836 47TW5gtVKihdMrETKDUXcIyj0gDlBXlPb7Zgy-syp4Q50IewkavlQxQVi8ssBQLT 18429cf8198eb69032448a7cad0ee976d1787284&uuid=&state=_BLhILn4SxNIvvL0W45KSic66uCIg23qh8iRG98qeIXme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *