6 mots à connaître pour décrire l’ACIDITE dans le vin

  • 19
    Partages

 

Mettre des mots sur ce que l’on ressent quand on déguste un vin, ce n’est pas simple (surtout quand on débute).

En plus, cette étape suit celle de la perception par vos sens, elle aussi difficile au départ.

 

Le meilleur moyen pour y remédier est d’apprendre le vocabulaire de base.

Seuls quelques mots connus des dégustateurs vous apporteront beaucoup.

 

Déjà, de la satisfaction personnelle, car ressentir quelque chose sans pouvoir le décrire, c’est un peu frustrant.

Vous aurez aussi la possibilité de vous exprimer correctement pour indiquer ce que vous souhaitez (très utile devant votre caviste par exemple). Vous pourez échanger, partager, etc.

Mais le vocabulaire est avant tout un excellent moyen de mieux retenir vos dégustations ! Votre cerveau enregistrera plus facilement ce que vous avez goûté, si vous l’avez en plus nommé (même si vous ne le dites pas à voix haute).

 

Bref, c’est très utile !

 

Langue acidité perception

 

Parlons maintenant acidité.

Ce sont les côtés de notre langue qui accueillent principalement les récepteurs nécessaire pour percevoir l’acidité.

 

 

L’acidité dans le vin

 

L’acidité est extrêmement importante dans le vin, quelle que soit sa couleur, mais particulièrement pour les blancs.

 

On la perçoit moins dans les vins rouges à cause des tanins, mais elle fait partie intégrante de leur équilibre, et des sensations qu’ils procurent.

Pour les rosés, c’est elle qui apporte la fraîcheur.

Mais c’est bien pour les blancs qu’elle joue un rôle crucial. Elle est sa structure. C’est en quelque sorte sa colonne vertébrale. Sans elle tout s’effondrerait !

 

L’acidité a aussi un effet marqué sur nos papilles. Elle ouvre notre appétit, elle nous fait saliver, et parfois même grimacer.

Dans ce dernier cas, le vin est trop acide, notre langue et notre gorge se rétractent, et la sensation est désagréable.

A l’inverse, un vin qui manque d’acidité donne l’impression de s’effondrer sur lui-même, de manquer de vivacité et de fraîcheur.

 

Tout est une question d’équilibre.

 

Les mots pour décrire l’acidité

 

Voici les mots que vous pouvez utiliser lors de vos dégustations, ou dans toute situation dans laquelle vous devez décrire l’acidité ressentie.

Bien entendu, d’autres existent. Ceux que je vous propose sont ceux qui me paraissent les plus adaptés, les plus clairs.

Mais libre à vous d’utiliser ceux de votre choix !

 

Mots déscription acidité vin

 

Un peu de précision

 

Vous savez maintenant quels termes utiliser par échelle d’intensité, comme le graphique le montre. Mais je vais tout de même vous donner une courte définition pour chacun d’eux, histoire de mieux les comprendre.

 

Plat : le vin manque cruellement d’acidité, il n’a pas de structure, il ne “vit” pas.

 

Mou : le vin manque un peu d’acidité, et donc de fraîcheur et de structure. On peut le qualifier de « menu », ou dire qu’il est « peu acide ».

 

Frais : l’acidité est présente en petite quantité, suffisamment pour rendre le vin agréable. On peut aussi dire du vin qu’il est “doux”.

 

Vif : une bonne acidité donne vie et structure au vin, la fraîcheur est au rendez-vous. On peut dire aussi « acidulé ».

 

Nerveux : le vin a une acidité très marquée mais agréable, il a du caractère. Le terme “mordant” peut-être utilisé dans ce cas.

 

Agressif : l’acidité est trop présente, elle dénature le vin qui devient désagréable. C’est la grimace assurée. On entend aussi les termes “dur”, « acide », « âpre », “coupant”, “acerbe”, « anguleux » ou “vert” qui ajoute un côté végétal trop marqué (vins jeunes).

 

Et vous, quels termes utilisez-vous ? Mettez le en commentaire :).

 


  • 19
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *