Région viticole de la semaine – Valais (Suisse) – [Défi 48/52]

 

 

Me voici arrivé à la quarante-huitième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

 

Direction la Suisse, une région productrice de vin depuis de longues années, dont le territoire est recouvert de vignes.

Partons à sa découverte ensemble Sourire !

 

Un vin typique de Suisse

Mon choix de vin pour représenter la Suisse

 

C’est un vin blanc qui représentera fièrement la région d’aujourd’hui. Il est issu de l’appellation Valais, l’une des plus grandes productrices du pays.

Parfait donc pour représenter ce lieu, et sa typicité.

 

Bienvenue à Johannisberg Chamoson, Château Constellation, Valais, 2013.

 

Johannisberg Chamoson, Château Constellation, Valais, 2013_1

Johannisberg Chamoson, Château Constellation, Valais, 2013_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s’agit d’un mono-cépage à 100% de Sylvaner. Dans le Valais, ce cépage porte le nom de Johannisberg.

 

Mon descriptif

 

Ce vin est intéressant mais reste à la limite de la mollesse. Il ne lui manque que de légers ajustements. Voici le descriptif que j’en ai fait, à l’aide de ma fiche de dégustation.

Robe lumineuse d’un or vert d’intensité moyenne. Le nez offre des arômes de banane, d’agrumes et de fruits jaunes, ainsi que du floral. Le vin perle sur la langue, de quoi compenser une petite faiblesse en acidité. Il est ample, onctueux en bouche, avec des notes anisées, iodées, et minérales, sur les arômes du nez. Longue finale.

 

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

 

Fiche dégustation Johannisberg Chamoson, Château Constellation, Valais, 2013

 

Le descriptif des pros

 

Après avoir objectivement fait ma description de ce Valais, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

 

En voici un :

Puissant fruité empreint d’une touche surprenante d’amende et de noisette grillée. Vendangé tardivement, le Johannisberg est un vin de garde et accompagnera à merveille vos desserts.

La Suisse et ses caractéristiques

Terroir et fonctionnement

 

Terroir

 

La suisse est assurément un pays consommateur de vin. A tel point que la demande dépasse la production, et de loin.

Pendant longtemps, les vignerons ont pratiqué des rendements élevés pour permettre de répondre à cette demande. Malheureusement, ce genre de pratique a un effet direct sur la qualité du vin.

Mais la tendance actuelle est différente, avec une qualité mise en avant dans la plupart des cas.

 

La vigne est plantée sur presque tout le territoire.  Là encore, on cherche à répondre au mieux à la demande, même si la satisfaire totalement parait impossible.

Le terroir Suisse est aussi tout à fait adapté à la vigne, avec quelques variantes de climats selon les zones.

Même si les vignobles sont partout, certains cantons dominent largement la production. On les trouve près des frontières Sud.

 

Pour la plupart, les vignerons ne possèdent que de toutes petites parcelles (moins d’un hectare). Ils s’en remettent donc souvent à de grandes maisons de négoce, ou à des coopératives, pour produire le vin à partir de leurs raisins.

Pourtant, au fil des ans, on voit de plus en plus de jeunes producteurs soucieux de garder leur indépendance et leur production propre.

 

Le climat y est plutôt sec, avec des étés chauds et des hivers froids.

Mais ce n’est qu’une tendance. Par endroit, les terres sont très vallonnées, alors que d’autres zones restent des plateaux. Cela provoque beaucoup de variations d’un terroir à l’autre.

 

Les vallons très présents imposent souvent des plantations en terrasses. Les coûts de production sont donc particulièrement élevés (difficultés d’accès des machines), et donc le prix des vins aussi.

 

Côté appellations, elles ne sont pratiquées par la Suisse que depuis 1993, et ressemblent au système Français. Seule nuance, chaque canton impose aux producteurs ses propres méthodes de classification.

Les cépages sont très souvent mis à l’honneur sur les étiquettes, plutôt que le terroir. Les vins sont en majorité des mono-cépages.

 

Les cépages

 

Cépage

 

La Suisse est riche d’une grande quantité de cépages autochtones, et certains ne se trouvent nulle part ailleurs.

D’autres plus classiques sont aussi employés.

 

Voici les plus utilisés :

 

  • Blancs : Chasselas, Petite Arvine, Amigne, Müller-Thurgau.
  • Rouges : Merlot, Pinot Noir, Gamay, Cornalin, Umagne.

 

Les zones et leurs types de vins

 

Zone viticole Valais Suisse

Cliquez ici pour voir la carte des vignobles

 

Historiquement, la Suisse était plus spécialisée dans les vins blancs. Aujourd’hui, la tendance est inversée, et les vins rouges dominent de plus en plus la production.

 

Pour simplifier, on peut découper le vignoble en 4 zones (dont une principale) :

 

  • Suisse Romande :

    Il s’agit de l’Ouest du pays, contre la frontière Française principalement, et Italienne. On peut citer 4 appellations d’importance sur cette zone qui dépasse de très loin la production des autres.Valais est la plus importante. Proches des montagnes, les vignes sont situées à haute altitude.
    On y produit des rouges très intéressants à base de cépages autochtones comme le robuste Humagne Rouge, ou le très fruité Cornalin.
    En blanc, ce sont les Amigne, Petite Arvine, qui dominent avec un grand caractère fruité.
    Mais on rencontre aussi des rouges de cépages connus comme la Syrah, ou des blancs de Chardonnay.
    Une spécialité locale fruitée existe aussi à base de Pinot Noir et un peu de Gamay : La Dôle.Vaud suit Valais de près. Elle est elle-même découpée en 5 sous-zones, Chablais, Lavaux, La Côte, Vully, et Côtes de l’Orbe Bonvillars.
    On trouve aussi bien du rouge que du blanc, souvent vinifiés à partir de Pinot Noir ou Gamay (rouges), et Chasselas (Blancs). Ces derniers sont très intéressants.Genève tient sa spécialité du Chasselas, un vin blanc très élégant et souvent perlant qui évoque la pureté et la légèreté.
    D’autres blancs sont produits à base de Chardonnay, de Müller Turgau, ou encore de Pinot Blanc.
    Côté rouges, le Gamay donne une gamme de vins légers.

    Neuchâtel est un vignoble plus frais et plus orienté sur les rosés, à base de Pinot Noir.
    Il produisent aussi du blanc avec le Chasselas.

 

  • Suisse AlémaniqueComme son nom l’indique, ce vignoble se concentre principalement le long de la frontière Allemande. On trouve aussi quelques vignes lorsqu’on s’en éloigne, toujours dans la partie Germanophone de la Suisse. Les rouges sont souvent produits à partir du Pinot Noir, et les blancs de Riesling Sylvaner. Ce sont des vins à boire rapidement, souvent dans leur première année.Quelques autres produits intéressants existent à base de Chardonnay, ou d’autres cépages en voie de disparition comme le Räuschling ou le Completer.

 

 

  • Suisse ItalienneIl s’agit bien entendu de la zone près de la frontière Italienne, au Sud-Est du Pays. La zone étant particulièrement chaude, ce sont surtout des vins rouges qui y sont produits, parfois déclassés volontairement en “Vins de Table” par le producteur.
    Les blancs existent malgré tout, mais en proportion infime. Certains sont même produits à partir du jus de cépages rouges comme le Pinot Noir ou le Merlot !Les vins rouges sont en très grande majorité des Merlots, qui sont devenus la spécialité du coin.

 

 

  • GrisonsCette petite zone, située à l’Est du pays, est presque insignifiante comparée aux autres. On dénombre environ cinquante producteurs. Les cépages les plus rencontrés sont le Chardonnay, le Pinot Gris, et le Müller Turgau en blanc, et le Pinot Noir en rouge.
    D’autres sont présents mais en plus faible quantité.

 

 

 

En conclusion

 

Cette quarante-huitième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

 

La Suisse est un pays où l’on rencontre de très bons produits. Ceci est de plus en plus vrai avec le temps, grâce aux efforts des vignerons pour donner la priorité à la qualité de leurs vins.

Malheureusement pour nous autres, les prix pratiqués sont très élevés, et l’exportation très rare. Il n’est donc pas simple de trouver du vin Suisse ailleurs qu’en Suisse !

 

 

Merci à vous d’avoir lu cet article et de partager vos dégustations en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *