Région viticole de la semaine – Stellenbosch (Afrique du Sud) – [Défi 20/52]

Me voici arrivé à la vingtième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

En route pour la région viticole de l’Afrique du Sud, l’une des plus récentes du nouveau monde. J’ai déjà eu l’occasion de découvrir un vin rouge de Paarl, et je souhaite à présent me rapprocher de Stellenbosch pour cette nouvelle découverte que je partage avec vous Sourire !

Le vin typique d’Afrique du Sud

Mon choix de vin pour représenter l’Afrique du Sud

C’est un vin rouge qui sera l’heureux vainqueur cette semaine. Vin rouge issu de l’WO de Western Cape (WO = Wine of Origin, équivalent à l’AOC en France), et plus précisément d’un vignoble de la montagne de Simonsberg, dans le Stellenbosch qui, avec l’WO de paarl, fait partie des régions les plus développées du pays.
Parfait donc pour représenter ce lieu, et sa typicité.

Bienvenue à Warwick, The First Lady, Cabernet Sauvignon, 2012.

Warwick, The First Lady, Cabernet Sauvignon, 2012_1Warwick, The First Lady, Cabernet Sauvignon, 2012-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son millésime est de 2012, il sera donc dégusté dans sa jeunesse.
Il s’agit d’un mono-cépage à 100% de Cabernet Sauvignon.

Mon descriptif

Ce vin m’a beaucoup surpris, par la quantité des arômes perçus, par son équilibre, par son boisé parfaitement maitrisé, par sa qualité en général. A l’aide de ma fiche de dégustation, j’ai donc pu établir ce descriptif. Pas évident de tout noter :

C’est un vin tout en intensité qui se dévoile dès sa robe pourpre foncée. Le nez montre beaucoup de fruits, de caractère, de puissance et de complexité. On perçoit des fruits rouges, du grillé, et de la fleur sèche. En bouche, une bonne vivacité vient équilibrer l’alcool sur des tanins charpentés, et des arômes de fruits cuits et de cuir.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

Fiche dégustation Warwick, The First Lady, Cabernet Sauvignon, 2012

Le descriptif des pros

Après avoir objectivement fait ma description de ce Stellenbosch, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

En voici un :

[Traduit de l’anglais] Ce vin a une robe rouge rubis profonde et intense. Le bouquet révèle beaucoup les baies rouges, le cassis et des notes herbacées agréables. Les tanins lisses, mûrs, ronds, en font un vin facile à boire en conservant toujours une bonne structure.

L’Afrique du Sud et ses caractéristiques

Le terroir

Terroir

L’Afrique du Sud jouit d’un climat proche de celui des pays Méditerranéens, il fait chaud, voir très chaud en été, avec des hivers doux. Un soleil donc bien présent, sans oublier les pluies annuelles indispensables, aux quantités variables suivant les zones.
Autre chose, l’année Sud Africaine, étant située dans l’hémisphère Sud, est inversée par rapport à l’Européenne ! Ainsi quand nous vendangeons en France, le début de l’été arrive pour eux.

Les types de terre rencontrés en Afrique du Sud sont très variés selon les régions. Il est par exemple possible d’y voir des sols de grès, de granite, mais aussi des schistes, des sols pierreux, ou encore sablonneux (sables et graviers). De vraies variations de terroirs !

Le fonctionnement

Techniques viticoles vinicoles

Le climat très chaud impose à l’Afrique du Sud l’irrigation presque systématique de ses parcelles viticoles. Ce qui est souvent vital à la vigne ! Dans l’ensemble, et en particulier pour certains cépages, elle s’y plait grandement.

Ce territoire est composé de nombreuses zones et sous zones, qui fonctionnent sur le principe des appellations (les WO). Ces zones sont découpées et nommées de quatre façons différentes, de la plus étendue à la plus petite, et donc de la moins qualitative à la plus fameuse : Les “Regions”, les “Districts”, les “Wards”, puis les “Estates”.

Les cépages

Cépage

Comme vous le savez, le type de vin est déterminé entre autre par le ou les cépages utilisés. Ici, comme pour les appellations françaises, ceux-ci sont imposés dans chaque WO. Les cépages principalement utilisés en Afrique du sud sont les suivants :

Blancs : le Chenin Blanc est le principal, viennent ensuite le Sauvignon Blanc et le Chardonnay qui gagnent du terrain, puis le Colombard et le Cape Riesling.

Rouges : le Cabernet Sauvignon, la Syrah, le Pinotage, puis le Merlot et le Cinsault

Les zones et leurs types de vins

Zone viticole Stellenbosch Afrique du Sud

Cliquez ici pour voir la carte des vignobles

Parmi toutes les zones viticoles d’Afrique du Sud, certaines méritent une attention toute particulière, c’est pourquoi je vais vous nommer les principales :

Constantia :
C’est la zone la plus ancienne, autrefois connue pour ses liquoreux, et maintenant pour ses blancs secs, et ses rouges.

Paarl :
Il s’agit de la seconde région d’Afrique du Sud en terme de productivité, elle est très dynamique. Les blancs sont sa spécialité, mais certains rouges valent le détour.

Stellenbosch :
Nous sommes ici sur le lieu de la qualité, de la quantité, et des plus grands vignobles. Cette région est très réputée pour ses rouges (majoritaires), mais aussi quelques blancs.

Durbanville :
Ici, ce sont les rouges qui y sont principalement produits, à flanc de collines, par 9 producteurs seulement !

Les vins rouges produits sont logiquement aussi diversifiés que les terroirs et les cépages dont ils sont issus. Il sont généralement riches et ronds en bouche (avec de la matière, impression de rondeur), et caractérisés par des fruits très expressifs.

Les blancs liquoreux et les vins mutés (comme le Pineau) font aussi partie de la tradition et du patrimoine de l’Afrique du Sud.

En conclusion

Cette vingtième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

L’Afrique du Sud est aujourd’hui au 10ème rang de la productivité mondiale (3% de celle-ci). Elle progresse très vite, et laisse de plus en plus de place à la qualité, qui était autrefois celle de la quantité. Les bons produits remplacent peu à peu la productivité exagérée, un “réveil” récent qui date du récent Apartheid (1991).

De nombreuses et belles surprises sont encore à venir parmi les vins de ce pays, qui ne manqueront pas de régaler nos futures dégustations !

Merci à vous d’avoir lu cet article et de cliquer sur “j’aime” s’il vous a plu Sourire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *