Région viticole de la semaine – Sonoma (Californie, USA) – [défi 4/52]


Me voici arrivé à la quatrième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

Cette quatrième partie sera donc consacrée à la découverte de la région de Sonoma County (comté de Sonoma), elle même issue de la vaste région de Californie.
Les Etats-Unis représentent le berceau du nouveau monde, on y trouve une grande diversité dans la production de vins, y compris dans chaque région et sous région.

Je m’attaque donc lentement à sa découverte, et je compte bien tout partager avec vous Sourire.

Un vin typique de Sonoma County

Mon choix de vin pour représenter Sonoma County

Pour la première fois dans une session de mon défi, c’est un vin blanc sec qui sera l’heureux vainqueur cette semaine. Vin blanc issu de la Sonoma County AVA (AVA = AOC en France) qui fait partie des régions les plus réputées du pays.

Parfait donc pour représenter ce lieu, même si sa typicité est difficile à donner vu le  grand nombre de variantes dans les vins produits.

Bienvenue à La Crema, Somona County, 2013.

IMG_4823IMG_4824

Son millésime étant de 2013, il sera bu dans sa jeunesse, ce qui se fait souvent pour les vins Californiens. Il devrait alors garder toute l’expression du fruit et une bonne acidité.

Comme pour la majorité des vins des Etats-Unis, il s’agit ici d’un vin de cépage (un seul cépage, pas d’assemblage). Son unique cépage est le Chardonnay.

La dégustation

Mon descriptif

Dès la mise en bouche, ce vin m’a tout de suite marqué par son côté onctueux, que je ne connaissais pas jusqu’à présent. L’acidité qui n’était pas si marquée que ça à l’ouverture de la bouteille, s’est finalement révélée après quelques heures d’aération. J’ai pu détecter de bons arômes. Voici donc la description que j’ai faite à l’aide de ma fiche de dégustation.

Robe Jaune-Verte pâle. Un nez subtil sur des arômes d’agrumes et de pomme. En bouche, faible attaque s’ouvrant peu à peu sur des notes d’agrumes et de figue. La finale se développe en minéralité et un peu d’herbacé. Le côté beurré lui donne une onctuosité certaine.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

img010

Le descriptif des pros

Après avoir objectivement fait ma description de ce Sonoma, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

Voici ce que j’ai pu trouver :

[traduit de l’anglais] Minéralité équilibrée. Au nez, de la muscade, du mélilot, du zeste de citron et de la vanille. Une bouche ronde et mi généreuse offre de grandes saveurs de poire mure, de mandarine, de crème anglaise, et quelques notes de pierre de rivière humides. Un côté corsé qui est parfaitement équilibré par une fraiche acidité.

Ou encore

[traduit de l’anglais] Ce vin s’ouvre sur des saveurs de vanille, de prune jaune, de fleur de pêcher frais et d’agrumes mûrs. En bouche, quelques notes de pomme Gravenstein entouré par des épices douces et du biscuit sablé. La finale est puissante, juteuse, et la bouche est joliment équilibrée.

La Californie et ses caractéristiques

Le terroir

Climat

Les USA bénéficient d’une très grande variété de climats et sols, et donc d’une très grande variété de vins. Pour la Californie, on parlera généralement d’un climat doux à tendance chaude, avec un ensoleillement quasi permanent. La recherche des zones fraîches, appréciées par la vigne, est donc monnaie courante. Certaines sont par exemple traversée par la brume venue des fleuves et/ou océan.

Ce climat sec impose à la Californie l’irrigation presque systématique de ses vignes. C’est vital ! Et dans l’ensemble, la vigne, et en particulier certains cépages, se plaisent grandement.

Les variations climatiques que l’on peut observer en Europe d’une année sur l’autre, sont bien moins marquées en Californie. Il est donc très rare d’avoir un “petit” millésime.

Le fonctionnement

Techniques viticoles vinicoles

Notez que les vignerons, aux Etats-Unis, donnent moins d’importance au nom de l’appellation (et donc du terroir/climat), qu’au nom du producteur, et à celui du cépage (qui devient donc souvent celui du vin). Vous le constaterez souvent sur leurs étiquettes.

Les appellations sont appelées AVA (American Viticultural Areas) délimitent des zones climatiques, et c’est tout !! Contrairement à d’autres systèmes d’appellation (comme la France), rien n’est imposé aux producteurs Américains, comme un rendement minimum, un type de vinification, ou…un cépage particulier ! Il est donc très difficile de donner une typicité aux régions, car où que l’on se trouve sur le territoire, pour le producteur, c’est carte blanche. Du coup, beaucoup de tests et de tentatives sont réalisés par ce dernier. Les possibilités sont immenses, et la variété de vins s’en ressent.

Voici tout de même quelques unes des règles qu’ils doivent respecter :
– Pour porter le nom d’un cépage, 75% minimum du vin doit en être issu.
– Pour porter le nom d’une AVA, 85% minimum du vin doit venir des raisins de l’AVA.
– Pour indiquer un millésime, 95% minimum du vin doit venir de ce millésime.

Il existe plusieurs hiérarchies de AVA, de la plus vaste à la plus spécifique. On commence par les régions “Etats”, dans lesquelles on trouve de nombreuses sous régions (souvent des comtés ou vallées : county ou valley), et enfin d’autres divisions plus précises à l’intérieur de ces sous-régions.

Les zones et leurs types de vins

Région viticole Sonoma, Californie

Cliquez ici pour voir la carte des vignobles

La Californie est de loin la zone des USA la plus active, tant en quantité qu’en qualité. Les autres grandes zones à citer sont l’Etat de Washington, l’Etat de New York, et l’Oregon.

Dans l’ensemble, les vins californiens sont rond et fruités, avec un côté plus charnu sur les zones les moins fraiches. Les AVA les plus importantes pour la production de vins fins en Californie sont la Sonoma County (la nôtre), Napa Valley, Mendocino County, et Lake County. 

Pour la simplifier, on peut découper la région viticole de Californie en 3 grandes zones climatiques :

La côte Ouest :
C’est la zone la plus vaste, et celle à retenir ! Il s’agit de toute la côte et des appellations qui la longent, avec la Mendocino County tout au Nord, et San Diego au Sud. Elles et subissent beaucoup l’influence du Pacifique qui, associé aux fleuves, adoucit les températures diurnes. C’est ici que sont produits les vins les plus fins, souvent fruités et frais. Les appellations importantes sont nombreuses : Napa Valley,  Sonoma County, Mendocino County, Lake County, Livermore Valley, Santa Cruz, Monterey County, San Luis Obispo County, Santa Barbara County.

La Vallée centrale (Central Valley) :
Cette vallée très étendue subit moins les effets du Pacifique, elle est donc plus chaude, mais reste la première productrice de la Californie (85%). Les vins de table qui y sont produits sont de qualité standard, mais on y fait aussi de très bon moelleux. Les domaines viticoles les plus grands du monde y sont installés, mais aussi une grande quantité de petits exploitants y travaillent pour le plaisir.

La zone de l’Est :
Il s’agit en fait d’une seule région vallonnée, située au pied de la Sierra Nevada : la Sierra Foothills. Elle tire sont histoire viticole de la ruée vers l’or, car les vignes sont apparues dans le même temps, pour le plaisir des chercheurs d’or. Aujourd’hui, cette région aux été chauds a conservé son âme d’époque, avec un charme renommé. Les principaux vignobles sont plantés en altitude afin d’adoucir la chaleur estivale.

En conclusion

J’ai beaucoup apprécié cette quatrième dégustation, car elle était pour moi une réelle découverte d’un type de vin. La bouteille ouverte a tenue ses promesses, et s’est bonifiée avec un peu d’aération. Elle m’a permis de découvrir les typicités d’une région viticole, d’en comprendre les grandes lignes, et de vous les présenter avec le plus de simplicité possible, encore !

Les Etats-Unis sont aujourd’hui au 4ème rang de la productivité mondiale, et la Californie fournit 80% de sa production totale. Ces régions constituent les prototypes des vins du nouveau monde, dont le récent envol ne date que de 1970.

La qualité est maintenant au rendez-vous, et il existe une quantité considérable de découvertes à faire parmi les 800 producteurs présents. Sans parler des universités Californiennes qui offrent des enseignements dans le vin, de qualité également.

Merci à vous d’avoir lu cet article et de cliquer sur “j’aime” s’il vous a plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *