Région viticole de la semaine – Piémont (Italie) – [Défi 40/52]

Me voici arrivé à la quarantième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

En route pour la région du Piémont en Italie, qui fait suite à cet article qui était consacré à une autre région, celle de la Toscane.

 

Un vin typique de l’Italie

Mon choix de vin pour représenter l’Italie

C’est un vin rouge qui représentera fièrement la région d’aujourd’hui. Il est issu de l’appellation DOC Dolcetto d’Alba, l’une des plus réputées. Parfait donc pour représenter ce lieu, et sa typicité.

Bienvenue à Tre Vigne, Vietti, Dolcetto d’Alba, 2013

Tre Vigne, Vietti, Dolcetto d’Alba, 2013_1

Tre Vigne, Vietti, Dolcetto d’Alba, 2013_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son millésime est de 2013.
Il s’agit d’un mono-cépage à 100% de Dolcetto d’Alba.

Mon descriptif

Ce vin est assez complexe, équilibré, et tout en puissance. Voici le descriptif que j’en ai fait, à l’aide de ma fiche de dégustation.

Robe soutenue aux reflets framboise. Le nez est tout de suite expressif et rustique, avec des notes de fruits noirs, de prune, de fleurs séchées, et du fumé/grillé. La bouche est ample, pleine et équilibrée. Entre autre, une belle vivacité éteint le feu de l’alcool bien présent. Les tanins gagneraient à s’adoucir avec le temps. Finale développée.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

Fiche dégustation Tre Vigne, Vietti, Dolcetto d’Alba, 2013

Le descriptif des pros

Après avoir objectivement fait ma description de ce Dolcetto d’Alba, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

En voici un :

[Traduit de l’Anglais] La robe est pourpre avec des nuances bleu clair. Le Dolcetto a les arômes de cerise noire, de framboise, de myrtilles, et des notes minérales. Il a un corps moyen. Les tanins sont doux, l’acidité modérée, le tout avec un bon équilibre.

L’Italie et ses caractéristiques

Le terroir

Terroir

Le climat de l’Italie est méditerranéen. Les étés sont souvent très chauds, et les hivers peuvent au contraire être assez froids, jusqu’à même accueillir de la neige certaines années dans le nord du pays. Au printemps, des pluies ou épisodes de grêles peuvent parfois poser problème à la vigne.

Mais de façon générale, il est très difficile, voire même impossible, de définir les caractéristiques climatiques de l’Italie, tant les mésoclimats y sont nombreux et diversifiés.

Les sols sont à tendance calcaire dans le Nord, et plus volcaniques dans le Sud. Mais là encore, la myriade de sites proposant chacun leurs caractéristiques, rend la généralisation inutile. Les sols sont très variés, et les paysages vallonnés du pays favorisent cette diversité. Souvent, on peut y voir des vignes plantées à flanc de collines escarpées, ou sur des terrasses avec un sol pauvre.

 

Le fonctionnement

Techniques viticoles vinicoles

La plus grande caractéristique du travail du vin par les Italiens, est leur attachement très marqué aux traditions locales, qui se vérifie dans chaque région viticole.

On peut aussi parler de la diversité de leurs cépages autochtones, utilisés dans beaucoup de leurs vins. Il en existe énormément, et ils sont plutôt méconnus du monde, car très peu utilisés en dehors de l’Italie. Il semblerait que malgré quelques tentatives, il n’y a que sur ce territoire que l’on parvienne à en tirer quelque chose…

 

Les cépages

Cépage

Les cépages principalement utilisés en Italie sont les suivants :
Blancs : Pinot Blanc, Pinot Gris, Sauvignon, Chardonnay, Muscat, Malvoisie, Arneis, Cortese, Gewurztraminer, Trebbiano
Rouges : Cabernet Sauvignon, Pinot Noir, Merlot, Nebbiolo, Sangiovese, Lambrusco, Babera, Dolcetto, Negroamaro, Nero d’Avola, Primitivo, Montepulciano.

 

Les zones et leurs types de vins

Zone viticole piémont italie

Cliquez ici pour voir la carte des vignobles

Les régions viticoles de l’Italie correspondent exactement au découpage des 20 régions politiques du pays, ce qui permet une première localisation facile (Toscane par exemple). Mais en rester là serait bien sûr insuffisant, surtout quand on voit la diversité des sols et climats en Italie. Le pays a donc fait des efforts considérables depuis plus de trente ans, pour délimiter précisément ces zones, à la manière des AOC Françaises, et remettre la notion de terroir au goût du jour.

Ce sont donc environ 450 appellations qui existent à ce jour, et le travail n’est pas encore fini ! Par ordre croisant de qualité, viennent en premier les vins sans mention particulière (seul “Italia” est indiqué sur l’étiquette), puis les IGT (indicazione geografica tipica) qui correspondent aux vins de pays en France, et enfin il y a les appellations plus intéressantes DOC et DOCG (Denominazione di Origine Controllata et Garantita).

 

Autant dire qu’une bonne simplification s’impose, histoire de s’y retrouver parmi ces 450 noms. On peut découper la carte en quatre zones viticoles :

Nord-Ouest :
Dans cette zone, on peut citer trois régions principales, qui sont le Val d’Aoste, le Piémont, et la Lombardie. Ce sont des rouges très tanniques qui y sont généralement produits, avec une force arômatique très prononcée, une acidité marquée, et un alcool aussi. Bref, d’excellents vins très puissants de partout, à garder des années. Les meilleurs proviennent du Piémont, ils sont réputés mondialement et existent grâce aux cépages Barolo et Barbaresco. Les prix sont plus élevés, mais justifiés.

Nord-Est :
La tendance de cette zone est plutôt aux vins blancs frais et légers, très appréciés pour leur côté aérien et leur élégance. Mais d’autres vins plus étoffés et avec du corps y sont aussi issus. Côté rouges, c’est la légèreté qui ressort le plus souvent. Les zones viticoles principales à citer sont la Trentin-Haut-Adige, la Frioul-Vénécie-Julienne, et la Vénétie.

Centre :
La zone principale du centre est la Toscane, qui est la première région viticole du pays. Le DOC du Chianti y est très réputé et de très bonne qualité, en particulier sur deux sous-zones (DOCG), le Chianti-Classico (le vin de la semaine), et le Chianti Ruffino. Les vins sont souvent très adaptés aux mets, comme en général dans toute l’Italie, sur des notes de cerise et de violette si l’on généralise.

Sud :
Dans le Sud, les prix baissent, et il y a donc possibilité de trouver de vraies perles parmi la myriade de vins produits. On peut en trouver de toutes qualités, de tous caractères, et pour tous les goûts. Cette diversité est dûe au fait que beaucoup des cépages du pays ne poussent que dans cette zone. En blanc comme en rouge, en sec comme en sucré, vous y trouverez chaussure à votre pied.

 

En conclusion

Cette quarantième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

L’Italie est l’un des pays phares dans le monde du vin.
Qualité, diversité, quantité, tout y est, et tout le monde peut être contenté. Elle garde toujours le premier rang mondial en exportation, et se bat pour la première place de la production mondiale avec la France, avec pourtant un territoire qui ne représente que 60% de celle-ci.

Et elle gagne souvent ! Un bel exploit, basé sur la tradition et le travail bien fait des Italiens. Nous ne sommes pas prêts d’en avoir fait le tour, et c’est tant mieux.

Merci à vous d’avoir lu cet article et de le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *