Région viticole de la semaine : Corbières (Languedoc-Roussillon) – [Défi 3/52]

La troisième semaine de mon défi est arrivée (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

Pour cette troisième semaine j’ai décidé de partir en Languedoc-Roussillon, région du Sud-Est de la France, forte du plus grand vignoble de France, qui en fait également le premier producteur Français, avec (40% de la production totale). Ce superbe terroir est un lieu de découverte de vins variés, de caractère, plus ou moins puissants, et souvent très appréciables.

Partons donc ensemble à la découverte de cette région viticole à connaitre Sourire.

Le vin typique du Languedoc-Roussillon

Mon choix de vin pour représenter le Languedoc-Roussillon

Un nouveau vin rouge était le plus indiqué pour représenter la typicité de ce lieu qui ne produit que 20% de blancs. J’ai choisi ce vin issu de l’AOC des Corbières, car en plus d’être un domaine représentatif de sa région, il est réputé, et je l’apprécie personnellement.

Bienvenue à La Pompadour, Corbières, 2013.

La Pompadour 2013 1La Pompadour 2013 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son millésime est de 2013, le vin aurait donc pu attendre quelques années avant de se laisser déguster. Dans notre cas, il nous permettra d’apprécier la fraicheur de sa jeunesse. Il a été élevé en cuves puis en barriques Bordelaises.

Il est composé de 50% de Carignan, 20% de Grenache noir, et 30% de Syrah.

La dégustation

Mon descriptif

Ce vin est tel que je l’avais souhaité, riche, frais (arômes de rafle, dû à sa jeunesse), et gourmand. Il permet beaucoup d’accords, et mérite un léger vieillissement pour que l’on puisse en apprécier toute la complexité. A l’aide de ma fiche de dégustation, j’ai donc pu établir ce descriptif :

Robe éclatante couleur rubis. Le nez s’ouvre peu à peu et dévoile sa subtilité autour des fruits rouges. L’attaque franche laisse sa place à l’arôme de craie, suivie de la rafle qui accompagne la mûre et le cassis. L’ensemble légèrement fumé. Le bois et les tanins présents laissent une finale longue à ce vin étoffé.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

Fiche de dégustation - La Pompadour 2013

Le descriptif des pros

Après avoir objectivement fait ma description de ce Corbières, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

Voici ce que j’ai pu trouver :

Une robe intense, aux reflets pourpres. Un puissant nez de fruits rouges, de mûre aussi, qui évoque la garrigue, les épices, les pierres chaudes chauffées au soleil. En bouche, place à la rondeur et à une texture soyeuse. Les arômes, très mûrs, habillés de fines nuances vanillées sont portés par une belle longueur. Une cuvée qui combine puissance, élégance et finesse.

Ou encore

Ce Corbières rouge présente une robe intense avec des reflets pourpres. Le nez est prenant sur des arômes de fruits rouges comme la mûre. On y trouve aussi des parfums de garrigue et d’épices. En bouche, La Pompadour est un vin rond avec des tanins soyeux. Les arômes de fruits bien mûrs se complètent avec des notes boisées comme la vanille . Ce Corbières combine puissance, élégance et finesse. Le tout est ponctué par une belle longueur.

Le Languedoc-Roussillon et ses caractéristiques

Le terroir

La région possède un climat Méditerranéen, avec surtout une grande quantité de soleil (comme nul part ailleurs en France). Les étés y sont chauds et secs, et les hivers y sont doux. C’est un climat plaisant pour la vigne, mais pas forcément pour le vin, car ce dernier n’aime pas la chaleur. C’est pourquoi, pour une bonne vinification, les caves sont presque toutes dotées d’un système d’isolation, ou de climatisation.

Les zones et leurs types de vins

Zone viticole corbières Languedoc-Roussillon

Cliquez ici pour voir la carte viticole du Languedoc ou du Roussillon

Forcément, comme il s’agit du vignoble le plus vaste de France, les zones et les appellations y sont très nombreuses. Décrivons alors grossièrement les zones influentes et caractéristiques, avec les tendances de quelques appellations renommées.

Des vins de caractère plutôt robustes, généreux et corpulents, sont généralement produits dans la zone du Sud-Ouest de Narbonne, où les vins rouges dominent. On y trouve souvent des arômes de fruits rouges, avec des notes de torréfaction ou de chocolat, mais surtout du minéral.
On peut citer les Corbières (comprenant le Fitou), le Roussillon (avec les Côtes-du-Roussillon et Collioure) , ou le Languedoc (avec La Clape, ou Pic-Saint-Loup, parmi 15 autres dénominations).

Des vins aux tendances plus souples, moins robustes, plus tendres en fait, sont principalement produits dans une zone moins proche de la mer, qui s’étend au Nord-Est de Carcassonne. Beaucoup de fruité, de fraicheur, et parfois quelques arômes d’amande ou d’Anis y sont décrits.
Citons ici les Côteaux-du-Languedoc (avec les sous-appellations Clairette-du-Languedoc, Faugères, et Saint-Chinian), et le Minervois.

Il est impossible de parler de la région du midi, sans parler de leur réputation historique pour la production de Vins Doux Naturels (VDN = vins auxquels on incorpore de l’alcool pendant la fermentation). Ces vins blancs ou rouges, plus sucrés et alcoolisés que leurs cousins, sont produits à 90% (pour la France) dans le Languedoc-Roussillon !!
Vous avez surement déjà entendu parlé des Muscats (blancs), des Maury ou Banyuls (rouges).

Les types de terre rencontrés en Languedoc-Roussillon sont bien souvent calcaires, ou argilo-calcaires, c’est la garrigue qui domine. Et plus les vignobles sont situés sur les hauteurs, plus vous obtiendrez de la fraicheur de de la délicatesse dans le vin, alors que plus bas, la garrigue sera plus présente (herbes aromatiques par exemple).

Voici les principaux cépages utilisés :
Vins blancs : le Muscat, le Mauzac, le Chardonnay, la Clairette, le Grenache Blanc, le Picpoul, la Marsanne, la Roussane, et le Bourboulenc.
Vins rouges : le Carignan, le Merlot, la Syrah, le Grenache, le Mourvèdre, et enfin le Cinsault.

En conclusion

Cette troisième dégustation s’est faite autour d’un vin au très bon rapport qualité/prix, avec beaucoup de qualités et de typicité, ce qui m’a permis de découvrir les grandes lignes d’une région à côté de laquelle on ne peut pas passer. J’ajoute que les blancs et rosés sont minoritaire, mais méritent aussi le détour.

Il est très dur de rester indifférent devant la qualité de ce que le Languedoc-Roussillon propose, malgré son passé plus orienté quantité que qualité. La région fait aujourd’hui preuve d’innovation en s’adaptant à son climat, grâce à des techniques de vinification utilisant le contrôle de la chaleur, de la fermentation (macération carbonique), et du bois neuf.

Merci à vous d’avoir lu cet article et de cliquer sur “j’aime” s’il vous a plu !
Recherches utilisées pour trouver cet articlecarte viticole languedoc tousillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *