Région viticole de la semaine – Cahors (Sud-Ouest) – [Défi 45/52]

Me voici arrivé à la quarante-cinquième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), partons donc à la découverte de la région viticole de la semaine.

En route pour le Sud-Ouest, une vaste région très éparpillé et donc très diversifié.

Il y a beaucoup à dire sur les caractéristiques de chaque vignoble, alors commençons dès maintenant !

 

Un vin typique du Sud-Ouest

Mon choix de vin pour représenter le Sud-Ouest

 

Le Sud-Ouest est particulièrement orienté vins rouges. J’ai donc tout naturellement choisi de représenter la région d’aujourd’hui avec un vin rouge de Cahors, une appellation très réputée.

 

Bienvenue à Vigne Grande, Clos Triguedina, Cahors, 2011.

 

Vigne Grande, Clos Triguedina, Cahors, 2011_1

Vigne Grande, Clos Triguedina, Cahors, 2011_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son millésime est de 2011, il sera bu après 5 années de cave.
Il s’agit d’un mono-cépage à 100% de Malbec.

 

Mon descriptif

 

Ce vin m’a d’abord semblé avoir un défaut, puis s’est finalement ouvert sur un bon équilibre et des arômes originaux. Voici le descriptif que j’en ai fait, à l’aide de ma fiche de dégustation.

Robe foncée cerise. Un premier nez fermé mais qui s’ouvre à l’aération sur le cassis, la fraise, l’olive, la réglisse et le café. En bouche, une attaque franche avec de la vivacité, et un très bon équilibre général. Il y a des arômes de caramel, clou de girofle, goudron, mais aussi de l’herbacé et des fruits cuits. Un vin onctueux et des tanins tendres pour l’accompagner.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

 

Fiche dégustation Vigne Grande, Clos Triguedina, Cahors, 2011

 

Le descriptif des pros

 

Après avoir objectivement fait ma description de ce Cahors, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

En voici un :

Ce 2011 né de sols calcaires propices au malbec dévoile un nez de fruits rouges compotés et un palais bien structuré, aux tanins suaves. La finale chaleureuse, portée par des notes de torréfaction, laisse le souvenir d’un vin à la fois élégant et riche.

 

Le Sud Ouest et ses caractéristiques

Terroir et fonctionnement

 

Terroir

 

Le vignoble du Sud-Ouest est très éparpillé, depuis le Bordelais, jusqu’aux Pyrénées. Dans l’ensemble, tout ce qui est produit dans cette région est influencé par Bordeaux, mais aussi en partie par le Languedoc-Roussillon ou la Vallée du Rhône quand on se rapproche du Sud.

L’espacement entre les vignobles fait que chacun d’eux possède ses caractéristiques, avec une multitude de méso-climats, et une belle variété de sols.

 

On trouve les mêmes sols qu’à Bordeaux, avec de l’argile, du calcaire, des graviers. Mais il y a aussi des zones plus crayeuses vers l’Est, ou du silex et d’autre variantes ailleurs (inutile de rentrer dans le détail).

 

Bien sûr, le climat général est très similaire à celui du Bordelais, mais des changements se font sentir lorsque l’on s’en éloigne. Partout, on redoute les gelées printanières, et parfois les grêles ravageuses.

 

Pour simplifier, on peut regrouper toutes les appellations en 6 zones :

  • Bergerac : très proche de Bordeaux, dans le prolongement des collines de Saint-Emilion. La topographie, les sols et le climat y sont donc presque identiques.
  •  

  • Duras, Marmandais, Buzet : ces vignobles s’éloignent légèrement, mais restent assez proche de Bordeaux. Le climat y est similaire, bien qu’un peu plus chaud et sec.
  •  

  • Cahors : à Cahors, on est déjà un peu plus dans les terres, ce qui rend les étés plus chauds et secs qu’à Bordeaux, avec une influence mutuelle de l’Atlantique et de la Méditerranée (à mi chemin entre les deux).
  •  

  • Zone Est : plus à l’Est, on entre plus encore dans les terres, mais avec une légère influence de l’altitude à laquelle sont plantées les vignobles, entre 300 et 600 m.
  •  

  • Fronton, Gaillac : ces vignobles sont plus proches de la Méditerranée qui lui apporte chaleur et vents secs. Cette zone subit également l’influence du Massif Central les hivers (très froids), et quelques pluies venues de l’océan.
     

  • Zone Sud : le climat de cette zone Pyrénéenne est hétérogène, entre les effets apportés par la montagne et ceux de l’océan. Madiran par exemple subit des étés chauds et secs, et des hivers au contraire très froids.

 

Ces dernières années, le Sud-Ouest monte en gamme de façon impressionnante.

De nouvelles générations de producteurs, friands de bons produits, mettent un pied d’honneur à augmenter la qualité du vignoble, et par la même occasion à en redorer le blason. De nombreuses coopératives très actives y participent aussi.

Ce renouveau passe par la modernisation de beaucoup d’équipements, mais aussi par la remise en cause de toutes les pratiques jusqu’ici utilisées.

 

Les cépages

 

Cépage

 

Les cépages utilisés dans le Sud-Ouest sont un mélange entre les traditionnels Bordelais, et une flopée de cépages locaux peu connus.

Toujours dans l’esprit d’augmenter la qualité des vins et de rajeunir l’image de la région, les producteurs n’hésitent pas à tester de nouvelles choses, entre autre avec ces cépages locaux.

 

Les plus utilisés sont les suivants :

 

Blancs : Colombard, Chenin, Sauvignon Blanc, Gros Manseng, Petit Manseng, Mauzac, Loin de l’oeil.

Rouges : Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon, Négrette, Malbec, Merlot, Duras, Mansois, Négrette, Tannat, Gamay, Syrah, Tannat, Fer Servadou, Prunelard.

 

Les zones et leurs types de vins

 

Zone viticole cahors sud ouest

Cliquez ici pour voir la carte du vignoble

 

En plus d’offrir un rapport qualité prix exceptionnel, la région peut se vanter de produire toutes sortes de vins dans toutes les couleurs. La spécialité globale reste le rouge, mais on trouve d’excellents rosés, blancs, doux, secs, effervescents, etc.

 

Pour chaque zone vue plus haut, voici les caractéristiques principales de leurs vins, et les appellations importantes à retenir :

 

  • Bergerac :

    L’appellation Bergerac produit toutes les couleurs, d’un style naturellement très proche des Bordeaux (mêmes cépages sur un terroir similaire). On peut citer plusieurs sous appellations qui n’hésitent pas dans certains cas à déclasser leurs vins en Bergerac, ou côtes de Bergerac (même vin mais avec un degré d’alcool en plus).

    Monbazillac produit un vin liquoreux à partir de raisins Botrytisés (pourriture noble). Ils utilisent les mêmes techniques et cépages que les Sauternes, et n’ont d’ailleurs pas à rougir face à eux.

    Un liquoreux est aussi produit dans l’appellation de Saussignac, un peu moins connu, mais capable du meilleur.

    Montravel produit un moelleux, mais aussi un blanc sec, et du rouge, sous différentes sous-appellations.

    La minuscule appellation Rosette est plutôt spécialisée dans le blanc, contrairement à Pécharmant spécialisé dans les rouges charpentés et charnus de garde.

 

  • Duras, Marmandais, Buzet :

    Le vignoble de Duras est collé à celui de l’Entre-de-mers et celui de Bergerac. Son appellation Côtes de Duras produit du blanc vif et fruité, du moelleux, du rosé, et du rouge proche des Bordeaux.

    Côtes du Marmandais (classé IGP), est spécialisé dans les rouges, malgré une faible production de blancs et rosés.

    Le principe est le même pour l’appellation Buzet, située entre Agen et Marmande, mais toujours au style Bordelais.

  •  

  • Cahors : 
     
    Le vignoble de Cahors est à lui seul une appellation d’origine contrôlée. Elle est très réputée pour ses rouges puissants, tanniques et fruités, au très grand potentiel de garde et aux notes chocolatées.

    Un autre style de vin bien moins puissant y est aussi produit, à consommer très jeune.

    Enfin, de rares vins blancs existent.

    Cahors tient sa particularité du cépage Malbec (appelé Auxerrois) très utilisé, alors que les Cabernet Franc et Sauvignon y sont interdis !

 

  • Marcillac : 
     
    Il s’agit d’une AOC qui porte le nom de son village principal (Marcillac-Vallon) en Aveyron. Elle produit principalement un rouge rustique aux tanins puissants, avec des notes de fruits rouges et noirs, mais aussi un rosé.

 

 

  • Fronton, Gaillac : 
     
    Gaillac produit du vin dans toutes les couleurs, en mélangeant les cépages locaux et Bordelais. Ici aussi le rouge domine, avec peu de potentiel de garde, mais les blancs sont aussi très intéressants car très diversifiés (secs, moelleux, effervescents, etc.).

    Fronton est connu pour son rouge souple et fruité, sur des tanins peu marqués, à boire sans trop tarder. Du rosé y est aussi produit.

    Deux autres petites appellations existent en AOVDQS, Lavilledieu et Côtes du Brulhois, moins prestigieuses dans leur production plus orientée rouges, mais également avec du blanc et rosé.

 

  • Zone Sud :

    Cette zone comporte 7 appellations au total, dont 5 en AOC.Irouléguy, vignoble situé dans les montagnes, produit surtout du vin rouge floral, aux arômes de la forêt, mais aussi du rosé et du blanc.

    Idem pour l’appellation Tursan, classée en AOVDQS.

    L’appellation Béarn produit de petits vins dans les mêmes couleurs, tout comme les Côtes de Saint Mont.

    Jurançon est particulièrement connue pour son blanc doux qui utilise le passerillage (vendanges très tardives) pour obtenir la concentration de sucre dans le raisin, plutôt que la pourriture noble. Il existe aussi un Jurançon sec.

    Le Pacherenc du Vic Bilh produit beaucoup de vins doux très intéressants et à bas prix, et quelques blancs secs.

    Et enfin Madiran produit surtout du rouge très boisé de longue garde.

 

 

Pour vous souvenir des grandes lignes dans les styles de vin, retenez que l’influence Bordelaise est d’autant plus forte que le vignoble en est proche. Plus on s’en éloigne, plus les styles de vin s’orientent vers ceux des grand vignobles du Sud, comme le Languedoc-Roussillon et la Vallée du Rhône.

Mais n’oubliez pas non plus la grande quantité de méso-climats qui font autant de vins au caractère issu de leur terroir.

 

En conclusion

Cette quarante-cinquième semaine de dégustation m’a permis, une fois de plus, de découvrir une région viticole et ses typicités, et d’en comprendre les grandes lignes.

 

Le Sud-Ouest subit un nouvel élan, et pour notre plus grand bonheur il reste d’un rapport qualité prix imbattable.

Diversité, qualité, cépages originaux, progrès constant, terroir riche, bref, ce vignoble éparse a toutes les qualités d’un grand, et n’a pas fini de nous surprendre.

 

 

Merci de cliquer sur “j’aime” si cet article vous a plu Sourire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *