Les 5 grands STYLES de vins blancs décryptés [Vidéo]

 

Dans cette vidéo vous découvrirez les 5 grandes familles de vins qui composent les vins blancs, et comment ils se caractérisent concrètement.

Vous verrez que connaitre les différents styles de vins vous apportera beaucoup, que ce soit dans la connaissance ou les choix de vins dans la vie de tous les jours.

 

Si la vidéo vous a plu, n’hésitez pas à laisser vos commentaires sous l’article Sourire !

 

Transcription texte de la vidéo
Les 5 grands styles de vins blancs décryptés.

Bonjour à tous et bienvenue dans cette vidéo du blog Le Vin Pour Tous.
Aujourd’hui, je vais vous parler des styles de vin blanc. Dans une autre vidéo je poursuivrai en poussant le sujet un peu plus loin, pour voir aussi avec vous de quelle façon est-ce vous pouvez déterminer le style de vin blanc que vous êtes en train de déguster.
Alors déjà qu’est-ce que j’entends par style de vin. Et bien le style d’un vin, c’est un peu comme sa silhouette, c’est ce qui va le caractériser grossièrement. Par exemple, un vin peut être léger, il peut être corsé, ou il peut être nerveux, etc. C’est en fait ce qui va le caractériser de la façon la plus large possible. C’est son caractère. Il existe énormément de vin différents, d’une région à l’autre, d’un producteur à l’autre, et si on pousse le raisonnement plus loin, on peut même dire qu’il n’y a pas deux vins identiques dans le monde. Mais parmi toutes ces différences, tous ces styles, il y en a certains qui ressortent, et qui permettent de classer les vins en plusieurs familles. Donc on peut aussi parler de familles de vins, ou de catégories de vins, ce sont des termes qui décrivent la même chose, pour ma part j’aime bien parler de styles de vins.
Attention par contre à ne pas confondre avec les types de vins, ce qui est une notion différente. Quand on parle du type d’un vin, on parle plutôt du fait qu’il soit rouge, rosé, blanc, etc. Si on devait comparer ça avec des êtres humains, et bien le type serait « homme » ou « femme » ou « enfant », et le style serait son caractère, calme, gentil, nerveux, etc. Pour le vin, on parle donc de type pour sa couleur, vin blanc, vin rouge, alors qu’on parle de style pour décrire ses caractéristiques. Autrement dit, un type de vin regroupe plusieurs styles de vin.
Et c’est précisément ce qu’on va voir maintenant, puisqu’on va se concentrer sur les vins de type blancs, les vins blancs, qui regroupent 5 grands styles, 5 grandes familles.
Et le fait de classer les vins par styles, va vous apporter énormément. Ca va vous permettre déjà de beaucoup mieux vous y retrouver de manière générale quand vous parlerez vin, mais aussi de beaucoup vous aider dans bien des tâches. Par exemple lorsque vous devez choisir un vin pour accompagner votre repas, avant de déterminer un vin précis, vous allez d’abord choisir quel style de vin il vous faut, quel style de vin sera le plus adapté, et ensuite seulement vous préciserez votre choix en vous orientant vers une appellation, une région, un producteur, vers un vin précis quoi. C’est un peu le même principe que vous appliquerez aussi pour vos achats de vins, ou pour confectionner votre cave et la rendre la plus diversifiée possible. D’abord vous orienter vers des styles de vins, puis finir par acheter des références précises. Mais ce n’est pas tout, car vous pourrez aussi associer des styles de vins aux régions viticoles, et ça, ça permet de retenir beaucoup plus facilement les caractéristiques des différentes régions. Faites-moi confiance là-dessus, si vous voulez commencer à vous y retrouver dans les régions viticoles, utilisez cette approche et vous progresserez à grands pas, je suis très bien placé pour le savoir.
Vous l’aurez donc compris, connaitre les styles de vins, et savoir les reconnaître, se sont des notions extrêmement utiles pour votre apprentissage du vin, et tout ce qui tourne autour de leur choix de manière générale, ou de la connaissance des régions viticoles et leurs typicités.

Alors revenons sur nos styles de vins blancs. Comme je vous le disais, il existe 5 styles principaux de vins blancs, et je vais commencer par vous les décrire.
D’abord, vous avez les vins blancs Doux.
Ensuite, vous avez les vins blancs Légers et Vifs.
Puis les vins blancs Souples et Fruités.
Les vins blancs Amples et complexes.
Et enfin, les vins blancs arômatiques ou très arômatiques.

Alors on commence par la première catégorie des vins blancs doux, qui est la plus simple. Les vins blancs doux sont tout simplement des vins sucrés, puisque « doux » est le terme qu’on utilise dans le vin pour parler de quelque chose de sucré. Donc on classera tous les vins blancs qui contiennent du sucre résiduel dans cette catégorie, et ce, quelle que soit la quantité de sucre. Pour rappel, par ordre croissant de sucrosité, on parle d’abord de vins demi-secs quand il y a un peu de sucre, puis de vin moelleux quand il y en a plus, et de vins liquoreux pour les plus sucrés. Donc qu’ils soient demi-secs, moelleux, ou liquoreux, ce sont des vins doux, on les classe dans ce style de vins. Ce qui veut dire que les quatre autres styles de vins, sont des vins secs, on ne le précisera pas à chaque fois, mais se sont bien des vins secs, c’est à dire sans sucres résiduels, ou presque. Donc ces vins doux sont des vins sucrés, aux arômes souvent très complexes autour des fruits, des agrumes, du miel, avec plus ou moins d’acidité, et une matière très étoffée, très épaisse grâce au sucre qu’ils contiennent. Ce sont des vins qui se consomment frais, entre 8 et 10 °C, et qui se conservent longtemps, ce sont des vins de garde (grâce au sucre et à l’acidité souvent bien présente, qui sont de très bons conservateurs).
Ensuite en seconde catégorie, il y a les vins légers et vifs. Quand on parle d’un vin léger, on parle de sa matière, c’est-à-dire de la place « entre guillemets » qu’il prend dans la bouche, de l’impression d’épaisseur qu’il laisse. On peut parler d’onctuosité, d’amplitude, de matière en bouche (et il y a plein d’autres termes). Pour vous donner un comparatif, c’est un peu comme si vous compariez du lait écrémé avec du lait entier, le premier est très léger, presque comme de l’eau, alors que le lait entier apporte de la matière en bouche, de l’épaisseur. C’est de cette notion qu’on parle quand on dit d’un vin qu’il est léger. Puis pour le deuxième terme « vif », c’est le terme utilisé pour décrire une bonne acidité, bien franche, et surtout une acidité qui a tendance à dominer dans le vin, c’est vraiment la dominante principale de ce style de vin. Pour en savoir plus sur ce point, vous pouvez consulter mon article « 6 mots pour décrire l’acidité dans le vin » en cliquant sur le lien qui apparaît en bas de l’écran. Donc ce style de vins, légers et vifs, ce sont des vins de soif, qui sont faciles à boire et très désaltérants, en général ils n’ont pas trop d’explosivité au niveau des arômes, ce sont des arômes qui restent assez discrets puisque ce n’est pas la caractéristique première du vin, ils ont souvent des notes de fruits et de fleurs. Et ce sont des vins légers avec une bonne acidité qui leur apporte de la fraîcheur. On les consomme très frais, dans les 8°C, et rapidement (généralement il ne faut pas dépasser les deux ans, car ce sont des vins qui ne se gardent pas). Voilà pour la seconde catégorie des vins légers et vifs.
Ensuite le troisième style, ce sont les vins souples et fruités. Par rapport au style précédent on utilise le terme souple au lieu de léger, ce qui veut dire qu’on est face à des vins qui ont un peu plus de matière en bouche, un peu plus d’onctuosité, mais pas non plus jusqu’à l’excès, on peut simplement dire qu’il ont plus de consistance. Pour le côté fruité, c’est aussi une différence par rapport au style précédent car les arômes sont plus présents. Ces deniers ont tendance à être discrets dans les vins légers et vifs, mais plus présents dans les souples et fruités, ce qui fait que même si ces vins gardent une bonne acidité, et donc aussi une bonne fraîcheur, ce n’est plus leur caractéristique dominante, la caractéristique dominante c’est maintenant le fruit, sur une matière souple. Ce sont des vins souples et fruités. On les consomme frais, entre 8 et 10°C comme les vins doux, et assez rapidement (on ne dépasse en général pas les 3 ans).
On passe au troisième style de vins, les vins amples et complexes. Alors qu’est-ce qu’on entend par « amples »? Et bien là encore on parle de la matière du vin, et comme le mot ample le laisse penser, on est ici face à des vins qui ont beaucoup de matière, et donc qui laissent une impression de volume en bouche, comme s’ils prenaient de la place, de l’amplitude justement. Donc ces vins vont avoir tendance à être plus gras, à tapisser un peu plus le palais, comme du beurre, avec de l’onctuosité. Et leur deuxième caractéristique principale, c’est qu’ils ont des arômes très complexes. C’est dans ce cas-là d’ailleurs qu’on parle de bouquet, vous avez peut-être déjà entendu parler du bouquet du vin, qui est le terme qu’on utilise quand on veut parler de l’ensemble de ces arômes, en particulier quand ils sont nombreux. Donc la complexité c’est ça, c’est le fait d’avoir toute une palette aromatique présente dans le vin, avec des arômes et des familles d’arômes qui sont diversifiés et nombreux. Très souvent dans ce style, on rencontre des vins qui sont passés en barriques, parce-que la barrique a pour effet, tout d’abord, de rendre le vin plus épais, plus onctueux, mais aussi, de complexifier ses arômes. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à cliquer sur le lien qui apparait en bas de l’écran qui vous mène tout droit à mon article « les fûts de chêne : pourquoi les utilise-t-on et qu’apportent-ils au vin ». Donc ce n’est vraiment par rare que les vins amples et complexes aient fait un séjour en fûts de chênes, même si ce n’est pas une règle absolue. Et comparé aux deux catégories précédentes, on est sur des vins plus qualitatifs et plus fins. Mais attention, ça ne veut pas dire que ce sont les plus adaptés, tout dépend bien-sûr de la situation, à chaque vin sa situation. Ces vins-là se consomment un peu moins frais que les précédents, pour ne pas trop figer les arômes, donc on les sert entre 10 et 12°C, et ils se conservent bien (il n’est pas rare de les consommer dans les 5 ans, parfois plus).
Et enfin je passe à la dernière catégorie de vins blancs, les vins aromatiques ou très aromatiques. Là, ce sont des vins très très particuliers, dans le sens où leur réelle caractéristique dominante reste leur puissance aromatique. Ils ont donc des arômes qui sont, d’une part, très caractéristiques, en général très caractéristiques d’un cépage en particulier, on les reconnait facilement, et en plus, des arômes qui sont très puissants, qui explosent au nez et en bouche. L’exemple de vin qui pour moi représente le mieux ce style de vins, c’est le Gewurztraminer, un vin qui porte le nom de son cépage appelé Gewurztraminer, cépage très très arômatique, avec des arômes vraiment caractéristiques. D’ailleurs, c’est un vin en général qu’on aime bien, ou qu’on n’aime pas du tout, c’est rare d’avoir une demi-mesure, tellement la puissance est là, et les arômes sont caractéristiques. Et dans ce style de vins blancs on ne parle pas spécialement de sa matière, on part du principe que l’onctuosité ne fait pas partie des critères pour classer les vins dans cette catégorie, on est donc vraiment face à un style de vin dont la caractéristique dominante est la puissance aromatique. On consomme ses vins plus ou moins frais, entre 8 et 12°C, ça dépend un peu de chaque vin, et du coup, il vaut mieux suivre les recommandations du producteur, et ils se consomment en général dans les 3 ans.
Voilà pour les descriptifs des 5 styles de vins blancs que vous pourrez rencontrer dans vos différentes dégustations. Je vous aurais bien présenté un résumé dans cette vidéo de tout ce qu’on vient de voir, mais ce résumé existe déjà. Il est à votre disposition, et en plus est accompagné d’un bonus. Si vous téléchargez mon guide « Les techniques pour accorder vos mets et vins », vous recevrez mon tableau des accords mets vin, dans lequel les différents styles de vins y sont justement décrits en résumé, avec les conseils de service. De plus, je vous donne une longue liste d’appellations qui rentrent souvent dans tel ou tel style (ce qui est bien entendu une information à titre indicatif, car ce serait quand même bien trop réducteur pour ces appellations d’être juste catégorisé dans ces familles de vins, alors qu’il n’y a pas de règle établie, que chaque producteur choisit le style qu’il veut produire, et que ce ne sont que des tendances à retenir). Pour télécharger le guide, rien de plus simple, il vous suffit de cliquer sur le lien en bas de l’écran, ou sur celui sous la vidéo.
Dans une prochaine vidéo je vous expliquerai comment vous pouvez déterminer le style de vin blanc que vous êtes en train de déguster, parce-que connaitre les différents styles c’est bien, mais savoir les reconnaître, c’est encore mieux.
Merci à vous d’avoir regardé cette vidéo, j’espère qu’elle vous a plu, et si c’est le cas, n’hésitez surtout pas à me laisser un petit commentaire, je vous en remercie par avance et je vous dis à très bientôt pour la prochaine vidéo !

 

2 pensées sur “Les 5 grands STYLES de vins blancs décryptés [Vidéo]

  • 23 février 2017 à 7 h 50 min
    Permalink

    Cette vidéo est très instructive.

    Répondre
    • 23 février 2017 à 19 h 24 min
      Permalink

      Merci, ravi qu’elle vous ai plu. Bientôt la suite !
      Bonne continuation

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *