Le top 10 des cépages (noirs) les plus plantés dans le monde

 

Dans l’ensemble des vins que vous avez déjà dégustés, ou ceux que vous découvrirez dans l’avenir, vous verrez souvent revenir les mêmes cépages.

Pourtant, il en existe des milliers, rien que dans l’espèce de vigne Vitis Vinefera !

 

Parmi toutes ces variétés, certaines ont des propriétés tellement intéressantes pour faire du bon vin, qu’elles sont utilisées un peu partout à travers le monde. Elles sont biens connues des producteurs, et bien souvent elles sont même inscrites dans le cahier des charges d’une appellation.

 

Mais ce n’est pas la seule raison de leur succès.

Il ne faut pas oublier l’influence que peuvent avoir les pays de l’ancien monde sur ceux du nouveau monde. La France, par exemple, est souvent prise comme référence dans le monde du vin. Il est donc tout naturel que beaucoup de nouveaux producteurs se soient orientés vers la crème des cépages utilisés en France Sourire.

Dans le Bordelais par exemple, un vignoble connu de tous, les cépages autorisés sont le Cabernet Sauvignon, le Merlot, le Cabernet Franc, le Petit Verdot, le Malbec, et le Carmenère.

Le Cabernet Sauvignon et le Merlot dominent largement la production, et ils sont aussi en tête de liste des cépages les plus plantés au monde.

On pourrait en dire autant de la Bourgogne et de son traditionnel Pinot Noir, qui a eu un effet similaire.

 

Attention quand même à ne pas trop caricaturer la chose.

Si je vous donnais la liste des cépages noirs les plus plantés en France, vous constateriez que beaucoup apparaissent dans le classement mondial, mais pas tous. Et je ne vous parle même pas de ceux plus loin dans le classement.

 

 

La liste que je vous donne ci-dessous, avec quelques lignes pour vous décrire le cépage, a été établie par des étudiants de l’université d’Adelaïde en Australie.

Bravo à eux !

Au total ils ont référencé 1271 cépages, provenant de 500 régions viticoles dans 44 pays, en 2010. Cela représente 99% de la surface viticole autour du globe ! Du beau boulot.

 

N’attendons plus, je vous livre cette liste pas du tout secrète Clignement d'œil. Et n’oublions pas qu’il ne s’agit ici que des cépages rouges (plus communément appelés cépages noirs).

 

 

1- Cabernet Sauvignon

 

La grande star mondiale !

Le Cabernet Sauvignon est un cépage particulièrement planté dans le Bordelais (d’où il est originaire), mais comme vous pouvez le voir, il est particulièrement planté partout

 

C’est un cépage très tannique, voir même âpre parfois. C’est pour cela qu’il est rarement utilisé seul, mais plutôt dans des assemblages où il apporte la structure du vin, sa charpente.

Mieux vaut parfois le laisser vieillir un peu pour l’apprécier.

 

Pour le reconnaitre :

Il donne des vins intenses mais fins, avec pas mal de puissance et de structure. C’est ce qui le rend le plus reconnaissable.

Sa couleur est elle aussi intense, et ses arômes les plus marqués sont le cassis, la mûre, et le poivrons.

 

 

2- Merlot

 

Contrairement au Cabernet Sauvignon, le Merlot est souvent utilisé seul, pour des vins de cépage, mais il est aussi bien assemblé.

 

Il est polyvalent, et très apprécié par beaucoup d’amateurs de vin.

Il donne des vins qui peuvent se garder, mais il reste très appréciable dans sa jeunesse.

 

Pour le reconnaitre :

Les vins issus de Merlot sont portés sur le fruit, en particulier la prune ou le pruneau, la mûre, et la fraise.

Il n’est pas très tannique, mais tout en rondeur et en souplesse. Sa couleur est plutôt marquée.

 

 

3- Tempranillo

 

Celui-ci nous vient tout droit d’Espagne, où il y est d’ailleurs le roi.

 

Il est la plupart du temps utilisé en assemblage et non seul, à cause de sa faible acidité et de sa force tannique.

C’est un cépage précoce mais qui donne des vins de bonne garde.

 

Pour le reconnaitre :

En Espagne, les vins de Tempranillo sont souvent vieillis en barriques, ce qui leur donne un goût vanillé très (parfois trop) prononcé.

Ce cépage produit des vins fins et fruités, assez légers, avec peu d’acidité et des tanins marqués. On lui trouve entre autre des notes de réglisse, ou de kirsch avec l’évolution.

 

 

4- Syrah

 

La syrah est originaire de France, mais on la rencontre de plus en plus dans les pays du nouveau monde sous le nom “Shiraz”.

 

Ce cépage se contente parfaitement d’un climat tempéré, et donne des vins de grande garde.

Attention à ne pas le confondre avec celui que l’on appelle “Petite Syrah” dans certains pays, qui désigne en fait le cépage Durif

 

Pour le reconnaitre :

Les vins issus de syrah sont puissants sous tous leurs aspects (alcool, tanins, arômes), sauf peut-être l’acidité qui reste faible. Leur couleur est aussi très foncée.

On y repère surtout des arômes de fruits noirs, de poivre, et de réglisse.

 

 

5- Grenache

 

Ce cépage est d’origine espagnole, mais c’est pourtant en France qu’on le cultive le plus.

 

Le Grenache permet la production de superbes rouges, bien entendu, mais aussi d’excellents rosés secs, ou de vins mutés.

Il n’est presque jamais utilisé seul, et étonnamment son nom apparait rarement sur les étiquettes françaises, même s’il domine l’assemblage. Question de tradition…

 

Pour le reconnaitre :

Le Grenache offre des vins très riches, aux arômes de poivre, de chocolat, et de fruits mûrs comme la griotte (ou le pruneau avec le temps).

Ce sont donc des vins corsés, avec une belle couleur rouge moyennement intense.

 

 

6- Pinot Noir

 

On peut comparer le Pinot Noir au Cabernet Sauvignon en disant qu’ils sont presque opposés l’un et l’autre dans leurs caractéristiques.

 

Ce cépage qui aime la fraicheur est capable de donner des merveilles, tout comme des vins médiocres. Tout dépend de son terroir (qu’il reflète beaucoup), et de la façon dont il est travaillé.

Il est le seul cépage noir de Bourgogne, à l’exception du Beaujolais et son Gammay.

 

Pour le reconnaitre :

Les vins produits à partir de Pinot Noir sont légers et fruités, avec beaucoup de finesse et d’élégance.

La couleur est claire, les tanins pas trop marqués, et l’alcool quand même bien présent.

 

 

7- Carignan

 

Le Carignan est assez méconnu des consommateurs, en contradiction avec son classement mondial.

 

Il est souvent utilisé en culture de masse, pour l’élaboration de vins médiocres. Mais son potentiel est énorme lorsqu’il est travaillé correctement, donnant des vins très typiques et agréables.

On le rencontre beaucoup en assemblage, moins en mono-cépage.

 

Pour le reconnaitre :

Ce cépage produit des vins très rustiques, avec du corps, une couleur profonde, et beaucoup de caractère. Une certaine puissance en outre !

Vous pourrez y retrouver principalement des notes de mûre, de banane, de pruneau, et de garrigue.

 

 

8- Bobal

 

Ce cépage est surtout planté en Espagne, d’où il est originaire, sous le nom de “Béni Carlo”. On le rencontre également dans le Languedoc-Roussillon en France.

 

Lui aussi est assez méconnu. On l’utilise entre autre pour faire du vin de table rouge, mais son meilleur potentiel est dans la production de vins rosés très frais et fruités.

Il fait partie des rares cépages dit “teinturier”, c’est à dire dont la pulpe est colorée.

Il entre souvent dans la composition de vins d’assemblages.

 

Pour le reconnaitre :

Le Bobal se caractérise par sa couleur cerise noire au reflets violets.

Il a également une bonne acidité, de la légèreté, et une aromatique fruitée.

 

 

9- Sangiovese

 

C’est le cépage numéro un en Italie, et il en est également originaire. On le rencontre aussi en Argentine, en Californie, et en Corse où il porte le nom “Niellucio”.

 

On l’utilise dans la production de vins rouges et de vins rosés.

Il reste un cépage phare en Italie, qui l’utilise pour créer de très bons vins que l’on recommande accompagnés de leur gastronomie.

 

Pour le reconnaitre :

Les vins issus de Sangiovese sont assez forts en tanins, acidité, et alcool, mais gardent un très bon équilibre.

Ils sont malgré tout assez fins et fruités, avec une couleur rouge rubis.

 

 

10- Mourvèdre

 

Encore un cépage qui nous vient d’Espagne, où on le connait sous le nom de “Monastrel”.

 

Les vins qui en sont issus ont une capacité de garde particulièrement élevée. Il sont d’ailleurs mieux appréciés après quelques années de vieillissement, qui l’adoucissent un peu.

On l’utilise plus souvent en assemblage qu’en mono-cépage.

 

Pour le reconnaitre :

La couleur des vins de Mourvèdre est si profonde qu’elle est presque noire.

Ils ont beaucoup de puissance, autour d’un alcool bien présent et d’une faible acidité. Les arômes les plus caractéristiques après quelques années sont la truffe, le cuir, et les fruits noirs.

 

 

Merci à vous de partager cet article autour de vous s’il vous à plu Sourire.

 

Recherches utilisées pour trouver cet articleils plante du tempranillo en languedoc, vin rouge pinot noir utilisé en assemblage nouveau monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *