Le top 10 des cépages (blancs) les plus plantés dans le monde


 

Dans l’ensemble des vins que vous avez déjà dégustés, ou ceux que vous découvrirez dans l’avenir, vous verrez souvent revenir les mêmes cépages.

Pourtant, il en existe des milliers, rien que dans l’espèce de vigne Vitis Vinefera !

 

Parmi toutes ces variétés, certaines ont des propriétés tellement intéressantes pour faire du bon vin, qu’elles sont utilisées un peu partout à travers le monde. Elles sont biens connues des producteurs, et bien souvent elles sont même inscrites dans le cahier des charges d’une appellation.

 

Mais ce n’est pas la seule raison de leur succès.

Il ne faut pas oublier l’influence que peuvent avoir les pays de l’ancien monde sur ceux du nouveau monde. La France, par exemple, est souvent prise comme référence dans le monde du vin. Il est donc tout naturel que beaucoup de nouveaux producteurs se soient orientés vers la crème des cépages utilisés en France Sourire.

Attention quand même à ne pas trop caricaturer la chose.

Si je vous donnais la liste des cépages blancs les plus plantés en France, vous constateriez que beaucoup apparaissent dans le classement mondial, mais pas tous. Et je ne vous parle même pas de ceux plus loin dans le classement.

 

 

La liste que je vous donne ci-dessous, avec quelques lignes pour vous décrire le cépage, a été établie par des étudiants de l’université d’Adelaïde en Australie.

Bravo à eux !

Au total ils ont référencé 1271 cépages, provenant de 500 régions viticoles dans 44 pays, en 2010. Cela représente 99% de la surface viticole autour du globe ! Du beau boulot.

N’attendons plus, je vous livre cette liste pas du tout secrète Clignement d'œil. Et n’oublions pas qu’il ne s’agit ici que des cépages blancs (pour le top 10 des cépages noirs, c’est par ICI).

 

1- Airen

 

Ce cépage d’origine espagnole est aussi très planté dans ce pays, ainsi qu’au Portugal. Côté français, ce serait plutôt l’inverse, car il est assez méconnu.

 

Il offre l’avantage de s’adapter facilement à beaucoup de situations et de climats, aussi bien chauds que froids.

En plus d’être docile face au climat, ce cépage rustique est résistant à la plupart des maladies de la vigne, et a une bonne productivité.

De belles qualités donc.

 

Pour le reconnaître :

La couleur des vins issus d’Airen est assez blanche, avec quelques nuances vert jaune.

Il donne des vins avec souvent peu d’acidité, mais un degré d’alcool élevé, sur une aromatique discrète et une matière riche.

Bien travaillé, il garde une certaine fraîcheur.

 

 

2- Chardonnay

 

Pas le numéro un, mais certainement le plus connu des cépages blancs.

 

Le Chardonnay supporte bien les différentes températures, mais il a besoin d’un bon travail de vinification pour donner le meilleur de lui même. Associé à un bon terroir, il donne des merveilles de finesse et de complexité.

Il peut par contre offrir des caractéristiques très différentes d’un lieu à l’autre, notamment en fonction des températures.

C’est un vrai caméléon de son terroir !

 

Pour le reconnaître :

Dans les climats chauds, les vins issus de Chardonnay sont gras, et portés sur les fruits blancs et tropicaux.

Dans les climats frais, ils sont au contraire plus secs, sur des arômes d’agrumes, de fruits verts, et minéraux.

Ils ont beaucoup d’élégance, avec une aromatique complexe et forte.

 

 

3- Sauvignon Blanc

 

Le Sauvignon Blanc est un cépage d’origine française, bordelaise pour être exact, très utilisé dans le monde comme vous pouvez le constater.

 

Il est rare de le voir assemblé avec d’autres cépages, car il est la plupart du temps utilisé seul (mono-cépage).

Ce cépage est capable de produire de très bons vins blancs, qu’ils soient secs ou doux (sucrés). Mais comme rien n’arrive par hasard, c’est seulement avec un bon travail de viticulture et de vinification qu’il arrive à ce résultat.

Il est par contre difficile a travailler dans la vigne, entre autre à cause de sa vulnérabilité aux maladies.

 

Pour le reconnaître :

Les vins issus de Sauvignon sont toujours très expressifs et aromatiques, avec un bon équilibre général.

Son taux d’alcool est assez élevé, avec une palette aromatique qui peut aller de l’herbacé (en zones fraîches) aux fruits tropicaux (en zones chaudes).

 

 

4- Ugni Blanc (Trebbiano Toscano)

 

L’Ugni Blanc est très cultivé en France, mais il est originaire d’Italie, où il est connu sous le nom “Trebbiano”.

 

Il n’est pas utilisé uniquement dans la production de vin blanc, mais aussi dans celle d’Armagnac et de Cognac. Des eaux de vie de qualité peuvent aussi être produites à partir de ce cépage, après distillation.

Il a pour particularité une acidité très franche, qui lui permet d’être assemblé facilement avec d’autres cépages qui en manquent.

 

Pour le reconnaître :

La particularité principale de ce cépage, sa forte acidité, donne en général des vins nerveux, voir très acides.

Leur couleur est jaune pâle, et on y trouve principalement des arômes d’agrumes, de banane, ou encore floraux comme la violette ou le géranium.

 

 

5- Riesling Italien (Grasevina)

 

L’origine exacte de ce cépage n’est pas connue. Il est surtout cultivé en Europe centrale, notamment en Italie, mais est presque inconnu en France.

 

Attention à ne pas le confondre avec le “vrai” Riesling, qui donne des vins de meilleur qualité que celui-ci (ce qui ne l’empêche pas de se retrouver à la cinquième place), comme en Allemagne ou en Alsace.

Il est utilisé dans l’élaboration de vins blancs secs, mais aussi doux en vendanges tardives, et effervescents.

 

Pour le reconnaître :

Tout comme l’Ugni Blanc, le Riesling Italien a beaucoup d’acidité en bouche (c’est pourquoi il est plus adapté aux climats chauds).

Les arômes sont aussi bien moins présents, mais vous pourrez y retrouver du citron, de la pomme, de l’ananas, de l’abricot, ou de l’amande grillée.

 

 

6- Rkatsiteli

 

Ce cépage que l’on ne prononce pas toujours bien du premier coup est originaire de Géorgie, où il y est planté comme dans bien des pays (mais pas en France).

 

Ce cépage intéressant permet de produire des vins de grande qualité, qui peuvent facilement vieillir quelques années.

Il n’est pas utilisé uniquement pour les vins blancs secs, mais aussi pour des eaux de vie, du jus de raisin, des vins doux, et même du raisin de table.

 

Pour le reconnaître :

Les arômes les plus caractéristiques de ce cépage sont la pomme, les épices, et les fleurs.

Ces vins sont forts en alcool et en acidité, sur une bonne fraîcheur, et un équilibre général très agréable.

Sa robe va du doré au jaune foncé.

 

 

7- Riesling

 

Notre “vrai” Riesling, d’origine germanique, fait finalement aussi partie du top 10 mondial. Et il le mérite !

 

Ce cépage est assez exigent, il aime les climats frais, mais il produit des vins souvent magnifiques, et de longue garde.

Sa réputation lui vient de ses fameux vins blancs doux produits en Allemagne et en Alsace, mais il est aussi bien utilisé pour créer de superbes blancs secs.

Le Riesling se suffit à lui-même et est toujours utilisé seul, en mono-cépage.

 

Pour le reconnaître :

Sa principale caractéristique est sa minéralité prononcée, avec une bonne vivacité et beaucoup de fraîcheur.

Les vins sont fins et complexes, avec de l’équilibre et une bonne aromatique.

Ses arômes caractéristiques sont la pêche, les fleurs, et le citron (parmi d’autres).

 

 

8- Pinot Gris

 

Le Pinot Gris, originaire de Bourgogne, n’est pas à proprement parlé un cépage blanc, mais un cépage gris, comme son nom l’indique.

Comme il sert à la production de vins blancs, je le trouve malgré tout à sa place dans ce classement.

 

C’est surtout en France, en Alsace et dans la Vallée de la Loire, que ce cépage est cultivé. On le rencontre bien sûr dans d’autres régions, mais pas avec la même importance.

Il est aussi bien utilisé pour la fabrication de vins blancs doux que de vins blancs secs.

 

Pour le reconnaître :

Les vins issus du Pinot Gris sont très fins et de qualité.

Ils ont des arômes très complexes autour des fruits blancs, de miel, et d’épices comme la vanille ou la cannelle.

 

 

9- Macabeu

 

Ce cépage est d’origine espagnole. On le rencontre donc en Espagne, mais aussi au Maroc, en Algérie, et en France.

 

Il a l’avantage d’être très productif et vigoureux. Malgré cela il reste exigeant face au climat, et plus particulièrement l’humidité ou au contraire la sécheresse.

On l’utilise pour élaborer des vins blancs secs, mais aussi des effervescents et des Vins Doux Naturels (VDN).

 

Pour le reconnaître :

Les vins produits à partir de Macabeu sont alcooleux, avec une acidité assez faible (parfois trop).

Ils sont très fruités et de couleur jaune paille.

Vous pourrez reconnaître des notes anisées, de pain d’épices, d’ananas, de noix de coco, ou de miel.

 

 

10- Cayetana blanca

 

Le Cayetana Blanca est au dixième rang mondial des cépages les plus plantés, et pourtant il reste assez méconnu.

Il est d’origine espagnole.

 

On l’utilise dans les assemblages, mais on le destine également beaucoup à la distillation.

C’est un cépage très productif.

 

Pour le reconnaître :

Les vins produits à partir de Cayetana Blanca sont presque toujours des vins légers et très secs.

Ils se distinguent par un alcool faible et un caractère plutôt neutre.

 

 

Merci de partager cet article autour de vous Sourire !

 

Recherches utilisées pour trouver cet articlecépage blanc leplus produit en France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *