Des astuces géniales pour bien conserver vos bouteilles entamées

Ne vous méprenez pas, une bouteille de vin déjà ouverte n’est pas faite pour être conservée. Quand on a le choix, le mieux est toujours de terminer le vin dans les heures qui suivent le débouchage.

Mais nous ne vidons pas toujours nos bouteilles, et le but n’est pas de se forcer, sans plaisir, juste pour éviter les restes. Dans ce cas, il existe quelques techniques pour prolonger la durée de vie du vin devenu plus fragile.

1 – Les effets néfastes d’une bouteille entamée

Le vin est un produit vivant qui évolue tout au long de sa vie, même enfermé dans son récipient. La petite bulle d’air contenue dans la bouteille (entre autre) lui permet par une lente oxydation d’évoluer jusqu’à son apogée, puis de stagner un moment, avant de finalement décliner.

Et bien pour une bouteille ouverte c’est pareil, mais en beaucoup plus rapide ! L’oxydation fait évoluer le vin plus ou moins vite en fonction de la quantité d’air présente dans la bouteille.

L’air a d’abord un effet positif, il rend les arômes plus volatils, ouvre le vin, et lui permet de s’exprimer au mieux. C’est pour ça qu’on ouvre une bouteille à l’avance, et qu’on carafe parfois le vin.

Mais ensuite, c’est le drame ! La déclinaison commence, on perd en qualité. L’oxydation s’attaque à l’alcool (l’éthanol) et le transforme peu à peu en éthanal, puis en acide acétique, sous l’effet de bactéries. Autrement dit, on obtient des arômes de plus en plus désagréables, pour finalement consommer du vinaigre.

Voici un schéma qui illustre l’idée :

Evolution vin ouverture bouteille

Certains éléments limitent les effets de l’oxydation et du développements des micro-organismes. C’est le cas du sucre, de l’alcool, du froid, et de certains gaz inertes. L’évolution du vin est donc ralentie par ces éléments inhibiteurs. Il se conserve plus longtemps.

Donc en fonction du type de vin (de sa composition), de la température, et de la quantité de vin en contact avec l’air, on peut le conserver plus ou moins longtemps entamé.

2 – Ce qu’il faut toujours faire

C’est maintenant une évidence, il faut éviter au maximum tout contact du vin avec l’air. C’est à dire que plus une bouteille contient d’air, plus on réduit la durée de conservation. Mieux vaut donc conserver une bouteille à peine entamée qu’une bouteille presque vide.

Ensuite, quel que soit le type du vin, rebouchez toujours la bouteille ! C’est primordial ! Plus le rebouchage est hermétique, plus il limite les échanges avec l’air extérieur. La plupart du temps le bouchon d’origine fait très bien l’affaire.

Pour ralentir l’évolution, le mieux est de placer la bouteille entamée au réfrigérateur. Le froid limitera grandement le développement micro-organique. C’est valable aussi pour les vins rouges, qu’il faut penser à sortir au moins 1h avant de consommer.

3 – D’autres astuces ?

Maintenant que vous avez la base, je vais vous donner quelques trucs pour prolonger encore la durée de conservation.

Videz la bouteille, mais pas le vin

La première astuce consiste à faire le vide dans la bouteille, grâce à des accessoires très pratiques qui se vendent dans le commerce. Se sont des bouchons qui permettent de pomper l’air présent dans la bouteille, pour y faire le vide (ou presque).

Alors attention de ne jamais utiliser cet outil sur un vin effervescent ! Vous le videriez totalement de son gaz carbonique, exactement ce qu’il faut éviter.

Pompe vin bouchon vide air
Il existe de nombreux modèles aux prix et performances différentes. Voici une petite sélection de modèles intéressants et bien utiles : cliquez ici.

Droite comme un “i”

Toujours dans la catégorie “j’évite au maximum le contact du vin avec l’air”, je vous conseille de placer la bouteille verticalement dans le réfrigérateur, plutôt que horizontalement. Le petit dessin ci-dessous explique très simplement pourquoi.

Contact air vin bouteille

De la grande vers la petite sœur

Une autre astuce très efficace consiste à transvaser le contenu de la bouteille dans une autre plus petite. Si vous avez ce genre de récipient à disposition, c’est parfait. Sinon, pensez à acheter une demi-bouteille (fillette) de vin de temps en temps, à garder vide pour cet usage.

Bien sûr, s’il vous reste plus d’une demi-bouteille à conserver (à moitié vide ou à moitié pleine d’ailleurs), cela n’est pas possible. Heureusement je le rappelle, plus il y a de vin, mieux il se conserve…

Une cartouche pour sauver le vin

Un autre gadget que l’on peut rencontrer (chez le caviste par exemple), est une petite cartouche de gaz inerte, que l’on peut injecter dans la bouteille entamée grâce à une paille. Une sorte de barrière se forme entre le vin et l’air, ce qui le protège de l’oxydation. Encore un bon moyen d’augmenter sa durée de conservation.

Cartouche gaz oeunologique vin
Cliquez ici pour voir quelques modèles.

Le barrage à bulles

Dans le cas des vins effervescents, le but est de conserver le gaz carbonique le plus longtemps possible dans sa bouteille. Le pétillement est une caractéristique sans laquelle un vin effervescent ne peut exister.

Bonchon vin effervescent Champagne
Il existe pour cela des bouchons spécialement prévus à cet effet. Vous pouvez suivre ce lien pour en voir une sélection.

4 – Quelle durée de garde pour quel vin ?

Voici les durées approximatives de garde d’un vin entamé, en fonction de son type :

Les vins mutés :
La façon dont ces vins sont vinifiés leur confère un taux de sucre et d’alcool élevé (en général entre 15 et 20 % d’alcool), ce qui ralenti fortement leur évolution. Il est donc raisonnable de les consommer dans les 6 mois après ouverture, parfois même un peu plus.

Les vins doux (sucrés) :
Les vins sucrés ont un taux d’alcool plus bas que les vins mutés, mais ils gardent une bonne quantité de sucres résiduels (plus ou moins selon leur type). Ils ont donc une bonne durée de conservation qui peut aller jusqu’à 1 mois en général.

Les vins blancs ou rouges secs :
Il est préférable de terminer une bouteille entamée dans les 3 jours après son ouverture. Mais avec un bouchon qui fait le vide dans la bouteille, on peut facilement approcher la semaine de conservation !

Les vins effervescents :
Le gaz carbonique emprisonné dans leurs bouteilles est libéré à l’ouverture, et se fait vite la malle. A cause de la perte rapide de ses bulles il faudra consommer un vin effervescent dans les 24h après son ouverture, avec son bouchon spécial.

J’espère que cet article vous a plu. N’oubliez pas de partager Clignement d'œil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *