6 mots à connaître pour décrire l’ALCOOL dans le vin

 

L’alcool, tout le monde sait ce que c’est.

On connait entre autre son effet sur le corps, ou la perception.

Ce que l’on sait moins, c’est l’influence qu’il a sur le vin, et quels termes on utilise pour le décrire.

 

Dans le vin, savoir mettre des mots sur nos sensations est primordial.

Je ne vous parle pas de mots compliqués, exagérés, voire même “pompeux”. Le but n’est pas de se faire mousser avec un vocabulaire que seuls les avertis comprennent.

Non, c’est tout le contraire.

 

Le but est de se faire comprendre, de savoir s’exprimer, d’expliquer ce que l’on ressent, ou ce que l’on veut.

 

Imaginez pouvoir rentrer chez votre caviste, et savoir l’orienter vers le bon choix.

Imaginez l’émotion que peut vous procurer le partage d’une dégustation.

C’est cela, le vocabulaire du vin.

 

Je vous ai déjà parlé dans deux autres articles du vocabulaire pour décrire l’acidité, et les tanins.

 

Aujourd’hui, attaquons-nous à l’alcool.

 

Langue gorge alcool

 

De manière générale, les saveurs apportées par le vin se distinguent sur la langue.

Les récepteurs sensoriels la recouvre de toutes parts, avec quelques légères spécialités selon les zones.

 

Or, l’alcool n’est pas une saveur (tout comme les tanins) !

Pour rappel, les saveurs existantes sont le salé, sucré, amer, et acide.

 

Malgré tout, la langue reste utile pour reconnaitre l’alcool.

En fait, ce sont toutes les parties de la bouche qui nous permettent de le repérer.

Mais ce n’est pas tout, car la gorge joue aussi un rôle important pour cette perception.

 

Nous verrons plus bas comment cela se traduit Clignement d'œil.

 

 

 

 

 

 

L’alcool dans le vin

 

L’alcool est un petit peu la base du vin.

Comme vous le savez surement, il est obtenu par fermentation alcoolique. Ce processus qui transforme les sucres contenus dans le moût (jus de raisin) en alcool, par l’action des levures.

 

On le retrouve donc dans tous les types et les styles de vin, quel que soit leur couleur.

 

Nous avions vu que les tanins forment la charpente des vins rouges, et l’acidité celle des vins blancs (bien qu’elle soit aussi présente dans toutes les autres couleurs).

L’alcool, lui, apporte principalement trois choses au vin.

 

1-

La première, est ce qu’on appelle son moelleux.

Attention à ne pas confondre le moelleux d’un vin avec un vin dit moelleux, c’est à dire doux (sucré). Je sais, ces termes peuvent vous paraître confusants, mais je suis sûr que vous suivez Clignement d'œil.

 

Pour mieux comprendre cette sensation du “moelleux”, on peut aussi parler d’onctuosité, de corps, de gras.

En fait, plus le vin contient d’alcool (de Glycérol pour être précis), plus il s’alourdit et s’épaissit en bouche. Une sensation qui peut être accentuée par la présence de sucre (qui a également cet effet sur le vin), et qui reste de l’ordre du ressenti tactile.

Il existe bien sûr des termes pour le décrire. Je ne manquerai pas de vous détailler tout ça dans un prochain article.

 

2-

La seconde est apporté par le côté naturellement volatil de l’alcool.

Cette caractéristique facilite l’acheminement des arômes du vin vers vos récepteurs olfactifs.

 

Imaginez un vin, vous le sentez, vous évaluez sa puissance aromatique, vous notez ses arômes.

Si vous preniez ce même vin, vidé de son alcool, je peux vous assurer que vous n’obtiendriez pas les mêmes résultats. La puissance aromatique serait significativement diminuée, et vous ne pourriez pas repérer autant d’arômes.

L’alcool joue donc un rôle très important pour le nez du vin, ou pour la rétro-olfaction (si ce terme ne vous parle pas trop, je vous renvoie vers ce podcast pour mieux comprendre).

 

3-

Enfin, la troisième chose apportée par l’alcool est une sensation de chaleur en bouche.

Aujourd’hui, nous allons justement parler de cette sensation, et des termes utilisés pour la décrire.

 

 

Comment repérer l’alcool ?

 

Je vous ai cité les trois influences principales de l’alcool sur le vin. On pourrait donc utiliser l’une de ces influences pour “mesurer” la quantité d’alcool d’un vin.

Récapitulons.

 

Nous avons le moelleux du vin, qui possède sa propre “échelle d’intensité” et ses propres termes. Non seulement liée à la quantité d’alcool, mais aussi liée aux sucres (et quelques autres paramètres). Laissons la de côté.

Nous avons ensuite la volatilité qui apporte de la puissance aromatique. Pas très pratique pour mesurer l’alcool…

 

Vous l’aurez compris, c’est bien la sensation de “chauffe” apportée par l’alcool qui reste le moyen le plus fiable pour juger de sa quantité.

Elle se ressent, comme évoqué plus haut, dans toute la bouche, et dans la gorge lorsque vous avalez (si vous recrachez, c’est plus compliqué).

C’est une sensation très perceptible lorsque l’on boit un alcool fort, mais déjà plus discrète dans le vin.

 

Dans notre cas, une chauffe trop forte est agressive. Elle dénature le vin en le rendant “brûlant”, ce qui indique un excès en alcool.

Une chauffe trop faible (souvent accompagnée d’une matière peu dense), indique souvent un alcool trop peu présent.

Un alcool bien dosé apporte une onctuosité et une chauffe agréable.

 

Comme d’habitude, tout est une question d’équilibre (entre les différents éléments).

 

Les mots pour décrire l’alcool

 

Je vous propose ici 6 mots que vous pouvez utiliser lors de vos dégustations, ou dans n’importe quelle situation qui demande de décrire l’alcool.

Il en existe d’autres, des synonymes, des variantes. Mais j’ai choisi pour vous ceux qui me parlent, qui sont clairs, précis, et remplis de sens.

C’est un « best of », pour vous !

 

alcool description termes

 

Un peu de précision

 

Vous savez maintenant quels termes utiliser par échelle d’intensité, comme le graphique le montre. C’est un bon début.

Mais pour les comprendre parfaitement, je vais quand même vous donner une courte définition pour chacun d’eux.

 

Faible : le vin manque cruellement d’alcool, un manque d’onctuosité, de corps. On peut également utiliser le terme “maigre” ou “pauvre”.

 

Mince : l’alcool est juste perceptible, mais il manque encore. La matière et les arômes s’en ressentent directement.

 

Léger : l’alcool est présent et suffisant, en quantité raisonnée. Le vin lui même est caractérisé de léger, ce qui peut faire partie de son caractère.

 

Généreux : on peut aussi dire du vin qu’il est “chaud”, “chaleureux”, ou “riche”. L’alcool est présent, et commence à bien se percevoir, apportant justement cette chaleur et onctuosité appréciée.

 

Capiteux : dans ce cas, l’alcool apporte beaucoup de richesse, de corps, et de gras au vin, sans pour autant le déséquilibrer. Les vins très riches en alcool peuvent être dits “forts”, “puissants”, “corpulents”, ou “corsés”, ce qui implique en général un taux de tanins élevé lui aussi (pour les vins rouges)

 

Alcooleux : ce terme désigne un alcool en excès, exagéré, et “brûlant”. On peut qualifier le vin de “vineux” ou “lourd”.

 

 

J’espère que cet article vous aura aidé, servez-vous-en Sourire. Merci à vous de partager autour de vous !

Recherches utilisées pour trouver cet articledecrire des caracteristique de lalcool

4 pensées sur “6 mots à connaître pour décrire l’ALCOOL dans le vin

  • 27 novembre 2016 à 21 h 59 min
    Permalink

    Bonjour

    J’apprecie votre travail.
    C’est bien fait.
    Simple et pedagogique.

    Pierre

    Répondre
    • 28 novembre 2016 à 10 h 01 min
      Permalink

      Bonjour Pierre,
      Merci beaucoup pour votre commentaire.
      Je suis ravis que mon contenu vous plaise :).
      Benjamin

      Répondre
  • 29 novembre 2016 à 9 h 10 min
    Permalink

    Excellent article, clair, et pédagogique.
    Merci, c’est toujours aussi agréable à lire, et comme toujours, on apprend.
    J’aurais aimé trouver une définition de « rétro-olfaction » plus rapidement en cliquant sur « podcast » et ainsi pouvoir revenir aussitôt sur l’article en cours 😉
    Bravo en tous cas !
    Nelly

    Répondre
    • 29 novembre 2016 à 9 h 38 min
      Permalink

      Merci beaucoup !
      Oui c’est sûr, rechercher une notion ou un point particulier dans un podcast n’est pas aussi simple que dans un texte écrit 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *