4 questions à se poser pour déterminer le moment idéal de consommation d’un vin

Dans cet article, nous avions vu ce qui fait vieillir le vin, et les facteurs qui en favorisent la garde. Malheureusement, la plupart ne se vérifient qu’à l’ouverture de la bouteille. Mais alors comment savoir si c’est le bon moment, l’apogée, ou s’il faut attendre ? Tout est une question d’information.

 

Quelques questions sont à se poser. Suivez le guide Sourire.

1 – Connaissez-vous vos goûts ?

Cette question est primordiale. Comment pourrions-nous savoir quel est le bon moment pour déguster un vin, si nous ne savons pas ce que nous aimons et recherchons ?

Comme nous l’avons vu, les arômes et la structure du vin changent au fil du temps. Dans sa jeunesse, les tanins sont plus présents et astringents, et l’acidité est plus marquée. Ces facteurs s’estompent avec l’âge, rendant le vin plus rond, gras, et moins agressif. Côté arômes, les fleurs et fruits frais laissent peu à peu la place aux fruits cuits ou compotés, aux fleurs sèches, aux notes plus animales (cuir, fourrure, etc.), ou de sous-bois.goût vin jeune vieux

Je ne m’étale pas sur ce sujet, mais vous devez savoir ce que vous préférez dans un vin, et ça, vous seul en avez la réponse. Ne partez pas dans l’idée qu’un vin vieux est meilleur car ça fait plus chic, ou que ça se dit souvent. Testez ! On parle certes de bonification avec le temps, mais seuls vos goûts importent !

2 – Dans quelles conditions vos vins sont-ils conservés ?

condition conservation vin de gardeReportez vous à cet article pour savoir si vos conditions de stockage sont bonnes. La température est particulièrement importante, même à court terme, mais les autres facteurs ont tous leur rôle à jouer, surtout pour une longue conservation.

De mauvaises conditions de stockage ne vous laissent pas le choix. Vous devez consommer vos vins jeunes, sous peine de les perdre définitivement.

3 – Quelle est l’origine du vin ?

Voila un point important, car en réunissant toutes ces informations, vous en apprendrez beaucoup sur le type de vin et sa capacité de vieillissement.

3.1 – Région viticole, appellation

Une région viticole ou une appellation vous donne une première information sur son terroir, et chaque terroir offre des conditions plus ou moins propices aux vins de garde. Facile à trouver, il ne vous faudra pas beaucoup de recherches pour savoir si telle ou telle région produit généralement des vins au bon potentiel de garde ou non. (je vous donne quelques exemples dans le premier article).

3.2 – Prix

Prix vinLe prix est un indice un peu subjectif, c’est certain. Mais il serait dommage de ne pas s’en servir tant la tendance suivante se vérifie souvent. Plus un vin est cher, plus son potentiel de garde est grand. C’est aussi une question de logique, car mieux un vin est vinifié, mieux il vieillit, et plus il est cher. Encore une fois, ce n’est qu’une tendance.

3.3 – Millésime

Suivant les années, les conditions climatiques favorisent la production de vins de garde ou non. Ceci est particulièrement vrai dans le cas de grands vins, qui restent plus constants dans leur production d’une année sur l’autre, et donc pour lesquels le critère millésime prend tout son sens.

Les millésimes sont analysés tous les ans pour chaque région, et obtiennent une mention qui vous sera utile. Pour les connaître, reportez-vous à un tableau des millésimes par région, très facilement consultable sur internet en quelques clics. En voici un exemple ici.

4 – Quel est le type du vin ?

Nous savons maintenant que connaître le type d’un vin est primordial pour déterminer son potentiel de garde. Souvenez-vous, plus le vin a de corps (concentration en matière, puissance), de tanins et d’acidité (et d’alcool), plus il se conserve longtemps. Pour rappel, un passage en fût de chêne ajoute de la matière et des tanins au vin, c’est donc un point important.

Pensez aussi au(x) cépage(s) utilisé(s), certains étant plus adaptés que d’autres à la production de vins de garde (je vous donne quelques exemples dans le premier article).

La provenance du vin vous donne un premier indice sur son type, mais d’autres moyens existent pour le savoir.

5 – Voici comment obtenir ces informations

5.1  Les professionnels

Pro du vinC’est votre première ressource, la plus fiable, la plus importante !
Qu’il s’agisse d’un sommelier, du producteur, ou d’un vendeur, ils devraient tous être capables de vous renseigner sur le potentiel de garde d’un vin, ou le moment idéal de sa consommation. Dans le pire des cas, s’il n’est pas bien renseigné, il pourra au moins vous donner les autres informations (type de vin, caractéristiques, etc.).

5.2 – L’étiquette

Etiquette vin gardeIl n’est pas rare qu’une étiquette vous donne une indication bien utile du style “à consommer de préférence entre 2015 et 2020”. Dans ce cas tout est dit, pas la peine d’aller plus loin dans la recherche. Là encore, si cette mention n’est pas indiquée, d’autres plus vagues peuvent vous donner des indices comme “ce vin de garde…”, ou encore des informations sur son type (tanins, puissance, etc.). Lisez toujours l’étiquette, et la contre étiquette si elle existe.

5.3 – Internet et guides

Internet recherchesQuand l’étiquette a échoué, que vous n’avez aucun connaisseur sous la main, et que vous-même n’y connaissez rien, pas de panique ! Il vous reste toujours la recherche internet, ou dans les guides qui pourraient parler de votre vin.

Recherchez d’abord votre vin précisément, sur le bon millésime, et voyez ce qui se dit. Si aucun conseil ne vous est utile, élargissez votre recherche à la région, au tableau des millésimes, aux tendances. Rassurez-vous, beaucoup de monde parle du vin, vous trouverez certainement votre bonheur.

J’espère que cet article vous a plu, merci à vous de la partager autour de vous !
Recherches utilisées pour trouver cet articlequestion a poser pour un bon choix de vin, tableau millesime rioja

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *